jeu de rôle, rock progressif, science-fiction et subversions diverses Cet avis tient lieu de faire-part

Kino: Radio Voltaire 2

Kino: Radio Voltaire

Rien n’est jamais fini tant que ce n’est pas fini et il en va ainsi pour beaucoup de choses, comme les supergroupes éphémères, que ce soit en rock progressif ou dans d’autres styles. Témoin ce Radio Voltaire, nouvel album de Kino sorti treize ans après le précédent.

RPG-a-Day-2018 Semaine 2 4

RPGaDay 2018 – semaine 2

Cet article est le numéro 2 d'une série de 2 intitulée RPGaDay 2018

On passe la deuxième! La deuxième semaine du défi RPGaDay 2018, bien sûr, mais aussi en vitesse de croisière, puisqu’après un premier billet avec seulement cinq questions, on a ici la semaine pleine et entière avec ses sept questions – et, donc, ses sept réponses.

Weend'ô: Time of Awakening 0

Weend’ô: Time of Awakening

Depuis le temps que j’entendais parler de Weend’ô, groupe français de rock progressif symphonique, j’ai profité du pillage traditionnel de Gibert Musique lors de mon dernier passage à Paris pour acquérir leur dernier album, Time of Awakening. Eh bien c’est plutôt très chouette!

Tetrafusion: Dreaming of Sleep 1

Tetrafusion: Dreaming of Sleep

Peu de groupes peuvent se vanter de faire vraiment du metal progressif, c’est à dire une musique vraiment puissante et vraiment complexe. Tetrafusion, quatuor américain originaire de Louisiane, s’approche de cet idéal avec son deuxième album, Dreaming of Sleep.

Von Hertzen Brothers: War Is Over 0

Von Hertzen Brothers: War Is Over

Résumons: si je me base sur leur plus récent album, War Is Over, Von Hertzen Brothers est un groupe finlandais dont le nom, en anglais, est basé sur le patronyme à consonance allemande de ses membres et qui mélange classic-rock à l’américaine et néo-prog britannique. L’Internationale sera le genre humain.

RPG-a-Day-2018 Semaine 1 5

RPGaDay 2018 – semaine 1

Première semaine du défi RPGaDay 2018. Pour ceux qui avaient raté le premier billet, le principe est de répondre à 31 questions – une par jour – sur le jeu de rôle. Alors sans plus attendre, voici mes réponses aux premières questions.

"Malheur aux gagnants", de Julien Heylbroeck 0

“Malheur aux gagnants”, de Julien Heylbroeck

Paris, 1935: des gagnants de la Loterie nationale meurent dans des circonstances étranges. Un trio de “gueules cassées” – des vétérans de la Grande guerre mutilés de la face – enquêtent, pendant que des scientifiques se livrent à des expériences étranges et que des agents étrangers conspirent dans l’ombre. Malheur aux gagnants, le dernier roman de Julien Heylbroeck, ressemble à du pulp, mais ça n’en est pas. C’est mieux que cela.

Heilung: Ofnir 0

Heilung: Ofnir

Découvert à l’écoute lors de mon passage à Gibert Musique début juillet, Ofnir du groupe Heilung – dont les membres viennent d’Allemagne, du Danemark et de Norvège – est un de des OVNIs musicaux qui laissent des traces dans les consciences.

Radio-Erdorin-S1E3 4

Radio-Erdorin, épisode 3

Cet article est le numéro 3 d'une série de 3 intitulée Radio-Erdorin

L’expérience, c’est le mécanisme qui nous permet de faire des erreurs inédites au lieu de toujours répéter les mêmes. À cette aune, je suis en train de gagner plein d’expérience en tournage et montage de vidéos avec Radio-Erdorin, dont le troisième épisode est désormais disponible sur YouTube et sur PeerTube.

Under Siege 0

Under Siege

Un des trucs qui est toujours rigolo avec le metal, c’est le côté “devinez la nationalité”. Du coup, pour le premier album de Under Siege, le fait d’avoir une piste d’intro qui s’intitule “Blàr Allt Nam Bànag” laisse présumer d’origines nordiques – ou à tout le moins celtes, à l’ouï des cornemuses et du melodeath qui suit. Raté: ce sont des Italiens!

Zeal & Ardor: Stranger Fruit 0

Zeal & Ardor: Stranger Fruit

Comme c’est le premier août, fête nationale suisse, au lieu de piorner une énième fois sur la notion haïe de patriotisme, j’ai décidé de chroniquer aujourd’hui un groupe helvète. Mais, comme je suis taquin, j’ai choisi Stranger Fruit, de Zeal & Ardor, qui est un des concepts les plus barrés que j’ai jamais entendu. Genre, gospel et black-metal.