Archives mensuelles : mai 2013

34 articles

Votum: Harvest Moon

Ne vous laissez pas tromper par une pochette qui évoque petites fées et ambiances éthérées: le troisième album du groupe polonais VotumHarvest Moon est un pas de plus dans l’évolution lente du groupe, qui arpente les limites floues entre rock et métal progressif.

Petite semaine…

Vous l’avez sans doute constaté: le blog a subi un gros plantage hier matin, ne revenant en ligne que dans la soirée (vers 22 h à peu près). C’est, il semble, un problème de serveur, qui devrait être résolu cette semaine par un changement de machine. En conséquence, l’activité risque d’être plutôt réduite.

“Demain, une oasis”, de Ayerdhal

C’est un hasard qui m’a fait lire, presque en parallèle, Anamnèse de Lady Star et ce Demain, une oasis signé Ayerdhal et, du coup, j’y trouve quelques points communs: de la science-fiction française, une civilisation hypertechnologique dystopique, une certaine réécriture de l’Histoire et l’espoir d’un monde meilleur (ce qui va de pair avec les dystopies, en général; ou alors c’est à se flinguer).

Lost Kite

Des fois, je suis un peu concon. OK; souvent. Par exemple, quand on me parle d’un groupe que je ne connais pas et qu’on le compare à, mettons, Mike Oldfield, il me faut à peu près zéro virgule sept secondes pour hurler “SHUT UP AND TAKE MY MONEY!”. Et c’est comme cela que je me suis retrouvé avec le premier album, éponyme et autoproduit, de Lost Kite.

Un centre communautaire eyldarin

Un centre communautaire eyldarin Je ne sais pas réellement pourquoi, je m’étais toujours représenté les constructions eyldarin “modernes” (post-Arlauriëntur, s’entend) comme des structures hémisphériques au bord de l’eau. Probablement une vieille réminiscence des cités-bulles de la SF 1970… Or, il se trouve qu’un bureau d’architecte parisien – ô ironie – […]

Steven Wilson: The Raven that Refused to Sing (and Other Stories)

Ces temps-ci, les deux tendances lourdes que l’on distingue dans le rock progressif, c’est d’une part une école moderne qui lorgne vers Porcupine Tree et, d’autre part, les tenants de ce que j’appelle le rétro-progressif, qui reprennent des sonorités de “l’Âge d’or”. Steven Wilson, avec The Raven that Refused to Sing (and Other Stories), semble avoir voulu faire les deux, en alternance.