Archives mensuelles : octobre 2015

26 articles

Behemoth: The Satanist

Behemoth: The Satanist

Dans la tête – notez que je n’ai pas dit “le cerveau” – de la ménagère de moins de cinquante ans, qui dit heavy-metal dit satanisme. Behemoth est un groupe polonais qui a décidé de prendre le qualificatif au premier degré et de carrément appeler son dixième album The Satanist. Au moins, comme cela, les choses sont claires.

 

NaNoWriMo 2015

NaNoWriMo 2015

Bon, ce n’est pas que ça me démange très intensément, mais l’envie de participer cette année au NaNoWriMo – pour National Novel Writing Month – me titille depuis un moment. Ce n’est pas tant par envie d’être tendance, mais surtout parce que c’est l’occasion de me sortir les doigts opposables de là où le soleil ne brille jamais et de finir par poser sur papier une idée qui me trotte dans la tête depuis quelques temps.
Dave Kerzner: New World

Dave Kerzner: New World

Dans le petit monde du rock progressif, on a beaucoup parlé de New World, le premier album de Dave Kerzner. Multi-instrumentiste, compositeur, ingénieur du son, ex-membre du groupe Sound of Contact du fiston Collins, l’Américain est une de ces pointures peu connues de la scène prog et cet album est plutôt déroutant.

Destination Tokyo 2015

Ce week-end, c’était la troisième édition de Destination Tokyo – De-To pour les intimes – une convention japonaise perdue au fin fond du Valais. Enfin, à Sion, qui est juste la capitale cantonale, mais bon: en vrai Bas-Valaisan, je considère tout ce qui est au-delà de la Morge de Conthey, c’est le fin fond du Valais.
HAZMAT training

Abandonner le terrain aux trolls?

C’est une tendance que je suis déjà depuis quelques temps: certains de mes contacts ou amis se retirent volontairement, de façon temporaire ou définitive, des réseaux sociaux, le plus souvent face à des attaques violentes ou à une ambiance globalement toxique. Dans le même temps, je lis pas mal d’articles ou de billets d’humeur qui se plaignent que tel ou tel site est de plus en plus un repère de trolls.

 

Riverside: Love, Fear and the Time Machine

Riverside: Love, Fear and the Time Machine

C’est curieux, les impressions: j’écoutais Love, Fear and the Time Machine, le dernier album de Riverside, sur mes écouteurs à la caf’ du bureau et, soudainement, j’avais l’impression d’avoir Mariusz Duda et sa bande à la même table que moi. Un peu comme si je retrouvais des vieux amis et qu’on déconnait ensemble du dernier épisode de Doctor Who.
Elder: Lore

Elder: Lore

Je précise tout de suite que Elder et son troisième album, Lore, m’ont été recommandés par quelqu’un, mais je ne me souviens plus qui. L’argument étant “j’ai lu tes chroniques musicales (“ah, c’était toi?”) et à mon avis, ça devrait te plaire.” Pour reprendre une expression entendue récemment, disons que je ne déteste pas.
Kingcrow: Eidos

Kingcrow: Eidos

À écouter Eidos, on pourrait croire que Kingcrow est un groupe scandinave ou britannique, à la limite américain, tant leur métal progressif contemporain rappelle Pain of Salvation, Riverside, Threshold ou Dream Theater. Surprise: ce sont des musiciens venus de la région de Rome qui nous livrent cet album plutôt enthousiasmant.

Flattr: bilan pour septembre 2015

Cet article est le numéro 54 d'une série de 102 intitulée Bilans mécénat et création
Je m’en doutais un peu et les chiffres le confirment: l’embellie du mois précédent était un peu trop belle pour être vraie et le bilan de ce mois de septembre sur Flattr s’établit à €8.81 de gains pour une activité de 17 clics sur 12 objets. Et, quand en regardant les détails, je note surtout que le nombre de donateurs est très bas, cinq en tout ce qui explique en partie le résultat.