Archives mensuelles : juin 2019

21 articles

Secret Sphere: The Nature of Time

Secret Sphere: The Nature of Time

Secret Sphere est un nom qui ne m’est pas inconnu; j’avais chroniqué en 2011 leur album Archetype – le bien nommé. Depuis, les Italiens ont fait un petit bout de chemin et ont sorti The Nature of Time, leur huitième album, en 2017.
Obiymy Doschu: Son

Obiymy Doschu: Сон

Il en va de la musique comme de la vie: parfois on fait des rencontres lumineuses pour les oublier pendant de longues années et les rencontrer à nouveau. Par exemple, le groupe ukrainien Obiymy Doschu retrouvé via son nouvel album, Сон, onze ans après leur précédent, Elehia.
Radio Moscow à Genève

Monkey3 / Radio Moscow à Genève

Dans la série des concerts de post-rock avec des groupes que je ne connais pas, mercredi passé c’était Radio Moscow à l’Usine de Genève! Bon j’exagère un peu: si c’est effectivement un groupe que je ne connais pas, en première partie, il y avait Monkey3.
Caramel, mai 2018

Pour Caramel

Il y a des billets qu’on n’aimerait jamais avoir à écrire, tout en sachant que ça arrivera tôt ou tard. Hier matin, nous avons accompagné notre chat, Caramel, pour son dernier voyage.
Monkey3: Sphere

Monkey3: Sphere

Je ne sais pas si mes récentes réflexions sur la baisse d’intérêt de la production post-rock actuelle ont eu un effet (spoiler: non), mais voici que Sphere, le nouvel album des Suisses de Monkey3, vient me faire mentir après l’exceptionnel Achromata d’Aesthesys.
Stan vs Evil

Stan against Evil

Une série télé d’horreur comique qui se déroule dans un bled de bouseux américains, avec une malédiction, des monstres, une ambiance septante-huitante et un héros éponyme con comme une bille. Ça vous rappelle quelque chose? Eh bien Stan against Evil, c’est en effet un peu comme Ash vs Evil Dead, sauf que pas tout à fait.
Devin Townsend: Empath

Devin Townsend: Empath

Ceux qui connaissent Devin Townsend savent qu’il est ce que l’on appelle vulgairement un artiste éclectique, capable de faire du metal surexcité, de l’ambiante planante, ou du prog façon space-opera clownesque. En général, c’est sur trois albums différents, mais ce n’est pas le cas de ce Empath.
Parthenon: Mare Tenebris

Parthenon: Mare Tenebris

Les mauvaises langues vont dire que, si j’ai acheté Mare Tenebris, de Parthenon, c’est uniquement pour pouvoir rajouter “Venezuela” à ma liste de tags nationaux. Ce n’est pas complètement impossible, mais c’est aussi à la suite de la chronique de Prog Female Voice que je me suis intéressé à cet album.

Création et mécénat: Bilan pour mai 2019

Cet article est le numéro 93 d'une série de 99 intitulée Bilans mécénat et création
Certes, ce bilan mensuel création et mécénat pour mai 2019 est un chouïa en retard, mais je rentre dans une zone de turbulences professionnelles et c’est parfois compliqué de caler les billets à la bonne date. Bref, désolé pour le retard; je promettrais bien que je ne le ferais plus, mais ce ne serait pas crédible.
Belzebubs: Pantheon of the Nightside Gods

Belzebubs: Pantheon of the Nightside Gods

Or donc, j’ai enfin pu mettre la main sur Pantheon of the Nightside Gods de Belzebubs. Je ne vais pas vous la jouer genre « ceci est un vrai groupe » et tout. Vous me lisez depuis suffisamment longtemps pour avoir vu passer au moins deux billets qui parlaient de Belzebubs, un webcomic écrit et dessiné par JP « Perkeros » Ahonen.
Soleil froid, tome 3

Soleil froid, tome 3

Un avenir plus ou moins proche, une Terre ravagée par un virus mortel et deux personnages – Jan, un vétéran, et LN une jeune femme – qui traversent des paysages de ruines. Tel est le monde de Soleil froid, ainsi qu’il apparaît au début du troisième et dernier tome de cette série, L’Armée verte.
Aesthesys: Achromata

Aesthesys: Achromata

Un des aspects les plus difficiles de la vie de blogueur musical, c’est d’arriver à tenir la cadence, entre les sorties attendues et les découvertes géniales. C’est pourquoi Achromata, dernier album en date d’Aesthesys, qui entre dans la seconde catégorie, a mis autant de temps à avoir sa chronique.