Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002

Affector: Harmagedon

Attention: si vous n’aimez pas les supergroupes, le métal progressif et les prophéties bibliques, Harmagedon, le concept-album de Affector, n’est définitivement pas pour vous! Une fois ceci posé, si ces trois éléments ne vous posent aucun problème particulier, il y a matière à intérêt – mais je ne vous garantis pas non plus que vous allez adorer. Moi-même, j’avoue être quelque peu partagé.

Affector, c’est surtout le projet du guitariste allemand Daniel Fries et du batteur hollandais Collin Leijenaar; à ces deux Européens pur sucre se rajoutent deux Américains, le bassiste Mike LePond (Symphony X) et le chanteur Ted Leonard (Enchant et Spock’s Beard), avec en plus Neal Morse, Jordan Rudess (Dream Theater) et Derek Sherinian (aussi) en invités et un orchestre symphonique en renfort. Du beau linge!

Mais le beau linge fait-il un bon album? Dans le cas de Harmagedon, je trouve le résultat plutôt contrasté. Il y a du bon et du moins bon ou, pour être plus précis, il y a des choses inspirées et d’autres qui semblent plutôt pompées. Affector souffre quelque peu du syndrome dit de l’onirothéatrite, fort courant dans le métal progressif: une ressemblance un peu trop forte avec Dream Theater. En plus, bon, faire un concept-album sur la fin des temps en 2012, merci, prenez un numéro!

Ceci posé, il y a quand même un fourmillement de créativité et de technique dans l’heure que dure cet album: le quatuor forme quand même une belle brochette de pointures à la base. Les deux “Overture” et le très long (mais très bon) “The Rapture” donnent une belle démonstration de leurs compétences. Les deux versions acoustiques qui prolongent encore de dix minutes sont par contre, à mon avis, très dispensables.

On ne va donc pas cracher sur Harmagedon: c’est du métal progressif de bonne facture, avec des moments d’excellence à côté d’autres que l’on qualifiera de plus entendus. On aurait pu attendre plus (et surtout mieux) d’une telle réunion de cadors du genre, mais si l’on oublie ce côté un peu hype, c’est un album de très haute tenue.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :