Asia: Omega

Avec son nouvel album, OmegaAsia est de retour! Bon, d’accord, malgré ses presque trente ans d’existence, le supergroupe le plus connu de la planète prog n’était jamais vraiment parti, mais on ne peut pas vraiment dire que l’équipe précédente, qui avait commise le calamiteux Silent Nation (je n’ai pas encore écouté Phoenix, paru en 2008) était le meilleur exemple d’un groupe au sommet de son art.

Pour être très honnête, Omega non plus, mais avec le retour aux manettes de l’équipe originelle – Steve Howe (Yes) à la guitare, John Wetton (UK, King Crimson) à la basse, Geoffrey Downes (The Buggles, Yes) aux claviers et Carl Palmer (ELP) à la batterie (plus Roger Dean pour la pochette) – signifie également un retour aux sources et à un prog léché flirtant avec le hard-FM.

Cet aspect “retour vers le futur” a un côté à la fois amusant et agaçant. Amusant parce que j’ai beau me dire un anti-nostalgique de première bourre, Asia a été un des groupes-phares de mes années 1980 à moi. Et de ce point de vue, un album qui attaque avec des morceaux comme “Finger on the Trigger” rappelle forcément des bons souvenirs. Agaçant, parce que si j’achète un album sorti en 2010, ce n’est pas (que) pour me rappeler de bons souvenirs d’il y a trente ans.

Cela dit, en toute honnêteté, le quatuor originel a eu le bon goût d’évoluer depuis et, si les pistes de cet album sonnent résolument comme le Asia de 1984, on n’est pas non plus dans le pur copier-coller, craquement de vinyl inclus. Et puis bon, avec une telle brochette de talents (lire: monstres), on peut quand même s’attendre à avoir des morceaux qui font plus que tenir debout et, avec des pistes comme “Holy War”, “Listen Children” ou “Light the Way” – qui d’ailleurs font plus penser à Magnum qu’à Asia.

Avec un nom comme Omega, on peut presque s’attendre à ce que cet album soit le dernier d’Asia – une sorte de plan-retraite pour vieux musicien de prog. Si c’était le cas, le groupe tirerait sa révérence avec les honneurs; sinon, c’est un retour des Grands Anciens dont on ne peut que se féliciter.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Asia: Omega”

%d blogueurs aiment cette page :