Audrey Horne: Youngblood

Imaginez qu’en 1980, Iron Maiden, AC/DC et quelques autres décident de faire un supergroupe; transposez le résultat en 2010 et, le temps que la joyeuse bande s’imprègne des trente dernières années musicales, ils composent un album. Cet album, c’est Youngblood, le petit dernier des Norvégiens de Audrey Horne, et autant dire que, même si ce n’est pas vraiment du prog, il me remue grave la petite cuillère!

Comme j’ai déjà dû vous l’expliquer, Audrey Horne est un projet connexe de plusieurs musiciens qui opèrent plutôt dans les sphères black (Enslaved et Gorgoroth), le style est ici beaucoup plus basique. Mais, comme tout chimiste vous le dira, les bases, ça attaque pas mal quand c’est bien concentré; et ici, on n’est pas loin de l’accident nucléaire. À défaut d’originalité (encore que), Audrey Horne fait montre d’une patate assez exceptionnelle.

On peut aisément s’en convaincre en écoutant l’ultra-maidenien “Redemption Blues” (et en regardant la vidéo à la fin de cet article), qui ouvre l’album à deux cents à l’heure. Basse implacable, duo de guitares en folie, plus un touche de claviers pour surélever le débat; c’est imparable, c’est bourrin, c’est un régal!

Le reste de l’album est à l’avenant, remarquablement égal tout en restant varié: onze morceaux oscillant entre quatre et six minutes; pas le temps de faire des fioritures, rien que l’essentiel. Outre le “Redemption Blues” susmentionné, je retiens de ce déferlement la touche de prog dans “Show and Tell”, l’énergie de “Pretty Little Sunshine” et le remarquable hymne “This Ends Here”.

Si je résume par “Youngblood de Audrey Horne, c’est du miam”, c’est peut-être un peu léger (et lexicalement douteux), mais ça résume assez bien mon état d’esprit sur ce sujet. C’est peut-être adressé en priorité aux classicistes du métal, mais il n’y a pas de mal à se replonger de temps en temps dans ses racines.

Mesdames et messieurs, Audrey Horne:

http://www.youtube.com/watch?v=2YYCjR2dgsc

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 commentaires sur “Audrey Horne: Youngblood”

%d blogueurs aiment cette page :