Crusader Kings III, les cent premières heures

Crusader Kings III

J’ai récemment commis une erreur tragique: j’ai acheté Crusader Kings III. Pire: j’ai commencé à y jouer. C’est rude. Crusader Kings III, c’est un jeu de grande stratégie signé Paradox, grands spécialistes du genre. Ce sont eux qui, entre autres, développent et éditent la série des Hearts of Iron, sur laquelle j’ai littéralement passé des …

Lire plus

“Communities of Play”, de Celia Pearce et Artemesia

"Communities of Play", de Celia Pearce et Artemesia

Le moins que l’on puisse, c’est que je ne suis pas un grand fan des jeux massivement multijoueurs – oui, les fameux meuporgues qui fascinent tant la jeunesse d’aujourd’hui. Pourtant, j’ai lu avec beaucoup d’intérêt Communities of Play, la thèse d’ethnographie de la chercheuse américaine Celia Pearce, qu’elle co-signe avec Artemesia, son avatar.

65daysofstatic: Music for an Infinite Universe

65daysofstatic. Music for an Infinitie Universe

Quand j’avais annoncé, après quelques mois de pause, que je revenais au post-rock avec du lourd, je ne pensais pas forcément à cet album, mais comme 65daysofstatic est annoncé à Genève ce vendredi, je me suis dit que ça valait la peine de jeter une oreille sur Music for an Infinite Universe, leur dernier album.

Tales from the Borderlands

Tales from the Borderlands

Les soldes de Steam, c’est le Mal pour le porte-monnaie, mais c’est le Bien pour le gamer qui a quelques jours de vacances devant lui. C’est dans cette optique que j’ai raflé Tales from the Borderlands, un jeu d’aventure genre “point-and-click” qui se déroule, comme son nom l’indique, dans l’univers de Borderlands.

Borderlands: The Pre-Sequel

Borderlands: The Pre-Sequel

C’est avec un plaisir non dissimulé (comprendre: une banane visible depuis l’orbite) que j’ai repris le chemin de Pandora. Pas celui d’Avatar, mais plutôt la planète SF/post-apo décalée du jeu vidéo de tir à la première personne Borderlands: The Pre-Sequel qui, comme son nom l’indique, est la suite-qui-se-passe avant de Borderlands 2.

Nuclear Throne

Nuclear Throne

Le dernier bidule sur lequel je passe trop de temps, aussi appelé “jeu vidéo”, c’est Nuclear Throne, un jeu du développeur indie Vlambeer publié sur Steam, au look pseudo-vintage (gros pixels et résolution en 320×200) et au thème post-apo. On (= quelqu’un sur Casus NO) me l’a vendu comme un Rogue-like et, s’il possède quelques points communs avec ce genre que j’aime bien, il n’a en fait pas grand-chose à voir.

 

Ceci ne parle pas d’éthique dans le journalisme

Il est peu probable que vous ayiez pu échapper à la tempête fécale du nom de GamerGate. Je n’ai pas vraiment envie de m’étendre sur le caractère ultra-vomitif de toute cette affaire. Par contre, j’aimerais pointer vers un article du site Popehat, intitulé Ten Short Rants About #GamerGate.

Brütal Legend

Il est rare que j’abandonne un livre en cours de lecture, un album au milieu de l’écoute ou un jeu vidéo avant de l’avoir terminé. C’est pourtant le cas avec le jeu vidéo Brütal Legend et c’est d’autant plus frustrant que j’avais attendu – sans trop y croire – sa sortie sur Mac depuis longtemps.

Rise of Mythos

Il y a les bons et les mauvais jeux free-to-play: le mauvais, il t’oblige à dépenser pour mieux jouer; le bon aussi, mais il est bon. Rise of Mythos (anciennement connu sous le nom Kings and Legends), le dernier coule-temps qui me scotche devant mon écran, fait partie des seconds.

De base, il s’agit d’un jeu de cartes à collectionner, de thème médiéval-fantastique plus-bateau-tu-meurs (genre “je prends tout D&D, je secoue et je mélange”), qui se joue sur navigateur compatible Flash. Oui, je sais, Flash c’est le Mal; sauf pour les jeux. Je l’ai découvert sur Kongregate, mais il est également accessible sur Gamefuse.

Lire plus