Écriture

62 articles

Non seulement je lis, mais j’ai aussi des prétentions d’écriture. Même pas honte.

Euro coins and banknotes

Création et mécénat: Bilan pour août 2018

Cet article est le numéro 86 d'une série de 103 intitulée Bilans mécénat et création
Techniquement, je suis de nouveau en retard sur le bilan mensuel création et mécénat du mois d’août 2018. Mais, en vrai, j’ai écrit ce billet le 5 et c’est juste parce que j’ai déjà prévu quelque chose ce vendredi que je ne le publie qu’aujourd’hui, 14 septembre. Donc voici ce que j’ai créé, donné et reçu le mois passé.

On reprend les Progressions!

Depuis le temps, vous devriez avoir compris que, comme auteur branlo, je me pose un peu là. Si je n’ai pas d’idées, je n’écris pas et, soudainement, quand j’en ai, je balance cinq mille mots en une semaine. Bon, dans le cas présent, on n’en est pas à ce deuxième extrême, mais j’ai soudainement eu envie de me relancer dans l’écriture de “Progressions”.
Porte-monnaie

Rémunération des créateurs: paye ta passion

J’ai vu passer, sur mes divers fils d’information, quantité de messages sur la question de la rémunération des auteurs·trices, sur la question de la création comme d’un “métier passion” et autres. Le sujet n’est pas nouveau, mais a de nouveau fleuri (c’est le printemps) avec la décision du Salon du Livre de Paris de ne pas payer les interventions des auteurs invités.
Amsterdam Red Light City District

Et si on essayait une sexualité sans violence?

Au milieu des témoignages #metoo ou #balancetonporc, j’ai vu passer un essai venu du blog Crêpe georgette intitulé Du serial lover au serial rapist ; comprendre la sexualité pour comprendre les violences sexuelles. Son contenu est presque aussi glaçant: si on regarde la sexualité (en Occident, tout du moins), elle est intimement – sans jeu de mot liée – à la violence.
Écriture

2016 en écriture

On continue cette semaine de rétro/prospective par l’écriture. Donc, quels projets en écriture pour la nouvelle année, monsieur Alias? Très bonne question, monsieur Alias, et je vous remercie l’avoir posée.