Musique

1516 posts

C’est peut-être un peu exagéré: j’y parle de métal – mais aussi de rock progressif, de post-rock et de plein d’autres genres entre les deux, à côté, dans les parages ou complètement à l’ouest.

Eluveitie: Ategnatos

Eluveitie: Ategnatos

Quand je vous disais qu’il y a une tendance lourde au niveau des groupes suisses qui sortent des albums de folk-metal (et assimilés): après Cân Bardd et Norvhar (et, dans une moindre mesure, Cellar Darling), c’est Eluveitie qui revient, avec cet Ategnatos.
Cellar Darling: The Spell

Cellar Darling: The Spell

On est d’accord que, dans l’ensemble, les grands réseaux sociaux sont devenus des feux de poubelle hors de contrôle. Cependant, il arrive que mes contacts m’y dirigent vers des groupes dont j’ignorais l’existence. Et, parmi ceux-ci, de véritables pépites comme cet album de Cellar Darling, The Spell.
Evergrey: The Atlantic

Evergrey: The Atlantic

The Atlantic, le nouvel album d’Evergrey, est sorti il y a déjà quelques mois, en janvier. Ne me demandez pas pourquoi j’ai tant attendu pour l’acheter et l’écouter: d’une part, je ne saurais vous répondre et, d’autre part, ça ne ferait qu’attiser mes regrets de ne pas avoir écouté cet opus plus tôt.
Beast in Black: From Hell with Love

Beast in Black: From Hell with Love

Alors oui, vu que j’ai chroniqué leur précédent en album en décembre, ça peut paraître court de balancer le nouvel album de Beast in Black, From Hell with Love, à peine six mois plus tard. Oui, mais j’avais découvert Berserker sur le tard, avec le concert de Nightwish dont ils faisaient la première partie.
Orphaned Land à Meyrin 2019

Orphaned Land / Subterranean Masquerade / SystemHouse 33 à Meyrin

Ce n’est pas tous les jours qu’un groupe de metal progressif débarque à Genève. Ou pas loin: c’est à l’Undertown de Meyrin qu’Orphaned Land a choisi de faire passer sa tournée “We Do Not Resist”. Le groupe israélien débarque avec un compatriote, Subterranean Masquerade, et une formation indienne, SystemHouse 33. C’est donc une soirée 100% metal oriental.
Norvhar: Kauna

Norvhar: Kauna

Je ne sais pas trop s’il y a un truc dans l’air ces temps-ci, mais en même temps que les pollens qui rappliquent en masse dans mes sinus, les groupes suisses de folk-metal viennent m’envahir les oreilles. Bon, Kauna, le premier album de Norvhar, mérite mieux que cette comparaison, mais vous voyez l’idée.
Down to the Bunker: Misery

Down to the Bunker: Misery

Un beau soir de mars, je me retrouve au centre de Genève avec une soirée à tuer. Comme la Nature est bien faite, ce même soir, le groupe de metalcore Down to the Bunker présentait son nouvel album, Misery. Et c’est comme ça que je suis entré pour la première fois dans une boutique de tatouage.
Aephanemer: Prokopton

Aephanemer: Prokopton

La période semble être propice aux formations qui, après un premier album sympathique, déboulent avec un machin monstrueux en guise de confirmation. C’est le cas d’Aephanemer qui, avec Prokopton, vient de sortir un monument de melodeath symphonique.
Nanowar of Steel: Stairway to Valhalla

Nanowar of Steel: Stairway to Valhalla

Il est temps de reparler du plus grand groupe de metals de tous les temps, des géants transalpins métamorphes qui honorent notre genre musical préféré par leurs albums profonds et… Ouais, bon, on va parler de Stairway to Valhalla, le nouvel album de Nanowar of Steel.
Parad1gm

Parad1gm

Reçu en service de presse, voici un plutôt impressionnant premier album de Parad1gm, un groupe français de metal progressif. Je dirais bien que les noms de groupes ou d’album avec des chiffres à la place des lettres sont à la mode, sauf que le l33tsp34k, c’est pas loin d’être vieux comme le web.
Saor: Forgotten Paths

Saor: Forgotten Paths

Je ne sais pas s’ils se sont donné le mot, mais avec ce nouvel album de Saor, Forgotten Paths, c’est le troisième album récent de black-metal atmosphérique tendance folk – ce que j’appelle « black Oldfield » que je chronique. Notez bien que je ne me plains pas, non plus.
Cân Bardd: The Last Rain

Cân Bardd: The Last Rain

Eh oui, déjà: à peine quatre mois après la chronique du précédent album de Cân Bardd, Nature Stays Silent, voici celle de The Last Rain, le nouvel opus de ce groupe suisse de black-folk-metal, paru fin février. Pour une fois, c’est de la nouveauté fraîche de chez fraîche. Et puis je vous avais prévenu.