Catégorie : Musique

Whyzdom: As Time Turns to Dust 2

Whyzdom: As Time Turns to Dust

Angry Metal Guy a un terme particulier pour parler des groupes de metal symphonique à voix féminine: nightwishcore. Soyons honnête: Whyzdom est un groupe français qui, sur la base de leur album As Time Turns to Dust, mérite cette étiquette – mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose.

The Sea Within 2

The Sea Within

Et allez, encore un supergroupe de rock progressif! Ça doit être la saison. Bon, si le nom est nouveau, le casting international de The Sea Within est composé de vieilles connaissances et ce premier album, du même nom, ressemble énormément à ce que faisaient en leur temps les Flower Kings, Transatlantic ou The Tangent.

Spock's Beard: Noise Floor 4

Spock’s Beard: Noise Floor

Avec un titre comme Noise Floor et une pochette au look futuristico-symbolique, on aurait pu attendre de Spock’s Beard que, pour leur treizième album, ils nous livrent un opus de rock progressif moderne, avant-gardiste et ambitieux. Oui, des fois, je suis très naïf.

Perturbator: Nocturne City 0

Perturbator: Nocturne City

Pour le cas où vous l’auriez raté: les années 1980 reviennent en force! Et, avec elles, un style musical à base de synthétiseurs que l’on a depuis nommé “synthwave”. Parmi les grands noms modernes, on trouve pas mal de français (Carpenter Brut et The Algorithm), dont Perturbator – James Kent, de son nom civil. Témoin cet EP, Nocturne City.

Kino: Radio Voltaire 2

Kino: Radio Voltaire

Rien n’est jamais fini tant que ce n’est pas fini et il en va ainsi pour beaucoup de choses, comme les supergroupes éphémères, que ce soit en rock progressif ou dans d’autres styles. Témoin ce Radio Voltaire, nouvel album de Kino sorti treize ans après le précédent.

Weend'ô: Time of Awakening 0

Weend’ô: Time of Awakening

Depuis le temps que j’entendais parler de Weend’ô, groupe français de rock progressif symphonique, j’ai profité du pillage traditionnel de Gibert Musique lors de mon dernier passage à Paris pour acquérir leur dernier album, Time of Awakening. Eh bien c’est plutôt très chouette!

Tetrafusion: Dreaming of Sleep 1

Tetrafusion: Dreaming of Sleep

Peu de groupes peuvent se vanter de faire vraiment du metal progressif, c’est à dire une musique vraiment puissante et vraiment complexe. Tetrafusion, quatuor américain originaire de Louisiane, s’approche de cet idéal avec son deuxième album, Dreaming of Sleep.

Von Hertzen Brothers: War Is Over 0

Von Hertzen Brothers: War Is Over

Résumons: si je me base sur leur plus récent album, War Is Over, Von Hertzen Brothers est un groupe finlandais dont le nom, en anglais, est basé sur le patronyme à consonance allemande de ses membres et qui mélange classic-rock à l’américaine et néo-prog britannique. L’Internationale sera le genre humain.

Heilung: Ofnir 0

Heilung: Ofnir

Découvert à l’écoute lors de mon passage à Gibert Musique début juillet, Ofnir du groupe Heilung – dont les membres viennent d’Allemagne, du Danemark et de Norvège – est un de des OVNIs musicaux qui laissent des traces dans les consciences.

Radio-Erdorin-S1E3 4

Radio-Erdorin, épisode 3

Cet article est le numéro 3 d'une série de 5 intitulée Radio-Erdorin

L’expérience, c’est le mécanisme qui nous permet de faire des erreurs inédites au lieu de toujours répéter les mêmes. À cette aune, je suis en train de gagner plein d’expérience en tournage et montage de vidéos avec Radio-Erdorin, dont le troisième épisode est désormais disponible sur YouTube et sur PeerTube.

Under Siege 0

Under Siege

Un des trucs qui est toujours rigolo avec le metal, c’est le côté “devinez la nationalité”. Du coup, pour le premier album de Under Siege, le fait d’avoir une piste d’intro qui s’intitule “Blàr Allt Nam Bànag” laisse présumer d’origines nordiques – ou à tout le moins celtes, à l’ouï des cornemuses et du melodeath qui suit. Raté: ce sont des Italiens!

Zeal & Ardor: Stranger Fruit 0

Zeal & Ardor: Stranger Fruit

Comme c’est le premier août, fête nationale suisse, au lieu de piorner une énième fois sur la notion haïe de patriotisme, j’ai décidé de chroniquer aujourd’hui un groupe helvète. Mais, comme je suis taquin, j’ai choisi Stranger Fruit, de Zeal & Ardor, qui est un des concepts les plus barrés que j’ai jamais entendu. Genre, gospel et black-metal.

Major Parkinson: Blackbox 0

Major Parkinson: Blackbox

Si je vous dis que la première chose qui m’est venue à l’esprit en écoutant Blackbox, de Major Parkinson, c’est “tiens, du Alphaville version dark-prog”. À ce stade, vous avez le droit de fuir, mais ce serait dommage. L’album a été encensé par mal de chroniqueurs et non sans raison.

Magnum: Escape from the Shadow Garden 0

Magnum: Escape from the Shadow Garden

Alors que je regardais machinalement dans le bac à soldes de mon fourgue habituel – La Citadelle, donc – je suis tombé sur Escape from the Shadow Garden, un album de Magnum millésimé 2015. Il m’a regardé, avec son illustration de Rodney Matthews. Je ne pouvais décemment pas l’y abandonner, alors j’ai décidé de lui offrir un foyer.