Ciné

176 posts

Images qui bougent sur grand écran.

Nausicaä de la vallée du vent

Nous sommes donc allé, aujourd’hui, voir au ciné Nausicaä de la Vallée du Vent. Attention, chef d’œuvre! En fait, j’aurais tout aussi bien pu dire “Miyazaki”, ça aurait été équivalent, tant cet individu est une sorte de demi-dieu de l’animation. Même en version française, c’est bien; c’est dire! Après 22 ans d’attente, cet anime sort…

Star Wars III: Revenge of the Sith

Bon, ben j’ai vu le machin. En résumé: meh. En plus détaillé, j’ai aimé les scènes d’action (pas toutes), les vaisseaux et les décors; j’ai détesté le jeu de certains des acteurs (Palpatine et Anakin étaient particulièrement pathétiques), les images de synthèses mal intégrées et les efforts souvent désespérés pour faire rentrer le scénario rond dans le trou…

Millennium Actress

Vu hier le DVD de Millennium Actress, de Satoshi Kon. C’est de l’animation japonaise haut de gamme, un film d’une petite heure et demie. Et c’est très, très chouette. Deux reporters retrouvent une actrice mythique du cinéma japonais, trente ans après son dernier film, et lui font raconter sa vie. Un de deux reporters est un fan de base, qui connaît tout ses films, l’autre est un caméraman jeune et désabusé. Derrière la carrière de l’actrice, un secret, une quête et soixante ans d’histoire du Japon.

Interstella 5555, ou: “Je hais Daft Punk”

Daft Punk, je vous hais! Vous m’avez volé mon rêve d’enfant. Case in pointInterstella 5555. Une histoire d’un groupe de rock extra-terrestre qui arrive sur Terre, en dessin animés japonais, illustré et réalisé par un des maîtres du genre: Leiji Matsumoto (Albator). Le tout est un clip video d’une heure, sur la musique de — vous l’aurez deviné — Daft Punk.

Bag of Tricks: Enter the Spriggan

OK, first review then, more or less. I’ll start with an anime: Spriggan (or “The Spriggan”). I’ve been waiting for this one for a long time, salivating in front of the ADV trailer. Finally it’s here, and I’m stuck with a severe case of trailer withdrawal syndrome. You know the feeling: you watch a trailer…