“The Electric State”, de Simon Stålenhag

"The Electric State", de Simon Stålenhag

Une jeune femme et un robot, tirant un kayak, traverse une zone aride au milieu d’une tempête de sable. Ainsi commence The Electric State, le dernier ouvrage de Simon Stålenhag. Il se déroule dans ce qui était autrefois les États-Unis, mais en cette année 1997 alternative, c’est un no man’s land entre les USA et Pacifica.

La carte ultime de la galaxie ultime

Il fallait y penser, RPG.net l’a fait: voici la seule carte d’univers de science-fiction dont vous pourrez avoir besoin. Bon, peut-être pas si vous jouez à Tigres Volants (encore que, pour ceux qui veulent aller voir ce qu’il y a de l’autre côté de l’espace karlan), mais plutôt pour Final Frontier ou un jeu bien typé de ce genre.

Comment (ne pas) faire de la direction artistique

Ou: “le lupanar s’illustre”. Car, à l’heure où je vous écris, les fichiers du Secret du Domaine des trois sources – autrement dit, de la campagne lupanar – devraient être sur les serveurs de l’imprimeur. L’occasion donc pour moi de revenir sur tous les ratés qu’a connu la direction artistique de ce projet.

Alors bon, posons tout de suite le point suivant: grâce aux efforts et aux talents conjugués de Nathanaël Fis, LohranSébastien Lucas, Arnaud Stouffs, Le PiXX et X-aël, plus Psychée pour les études préliminaires, ça va être beau. Quelque part, j’ai un peu l’impression que ce ne sera pas grâce à moi.

Lire plusComment (ne pas) faire de la direction artistique

Quand Psychée sort de léthargie, elle ne fait pas semblant

C’est devenu une blague récurrente sur Facebook et ailleurs: le dernier message du blog “Un dessin par jour” de Psychée s’est terminé par un “À demain…” qui a duré pas loin de trois mois. Si vous pensez que ce n’est pas mon genre de me moquer sans merci de cet état de fait, vous me …

Lire plusQuand Psychée sort de léthargie, elle ne fait pas semblant

Campagne d’insécurité

Avertissement: la seule lecture de ce billet peut vous valoir d’être mis sur la liste noire des Gens Qui Pensent Que Les Communiqués Gouvernementaux Antiterroristes Sont Du Pipeau Et Qui Du Coup Ne Valent Pas Mieux Que Des Terroristes Eux-Mêmes. Quand à son auteur, je ne vous raconte même pas…

Bref, tout ceci pour dire que la police londonienne s’est récemment illustrée en lançant plusieurs campagnes de communication sur le thème “dénoncer son voisin, c’est cool“. Comment dit-on “Vichy” en anglais, déjà?

Ce genre de choses a tendance à énerver tout un tas de gens, à commencer par les Londoniens eux-mêmes, qui n’aiment pas qu’on les prennent pour des neuneus. Du coup, sur BoingBoing, Cory Doctorow (auteur par ailleurs de Little Brother) a lancé un concours de détournement de ces affiches. Le résultat vaut la peine d’y jeter un œil.

Lire plusCampagne d’insécurité