Débattre avec modération

Débat sur les langues lors de la première Assemblée législative du Bas-Canada

Marronnier des interwebs, la question des trolls et de la modération nous a fait un grand retour sur le devant de la scène. Je veux bien évidemment parler de la bande de teubés qui sévissent sur un tristement célèbre forum de jeu vidéo et qui se sont fait une spécialité de troller tout ce qui remet en question leur vision masculiniste de l’univers.

Il se trouve que j’ai, pendant pas mal de temps, fréquenté un des plus grands forums de jeu de rôle – RPG.net pour ne pas le nommer. Un machin avec vingt ans d’existence, plusieurs milliers d’utilisateurs et des blindes de sujets dans tous les sens.

Ça n’a pas été toujours le cas, mais RPG.net est aujourd’hui un forum modéré. Parfois brutalement, mais dans le même temps, c’est le genre d’endroit où une discussion sur la mayonnaise a dégénéré en un trollage épique sur des centaines de messages et dont on disait, à un moment, « trois messages dans un sujet sur un type mort et quelqu’un est déjà en train de parler de bouffer des bites, bienvenue sur Tangency! »

Depuis une dizaine d’année, ma fréquentation du forum est devenue épisodique, mais de mon expérience sur ce forum, je pense quand même pouvoir tirer quelques suggestions sur le sujet de la modération. Ce n’est probablement plus comme ça que RPG.net en lui-même fonctionne, mais c’est ce dont je me souviens et qui me paraît toujours pertinent sous la forme de quelques conseils:

  • D’abord, créez une charte qui indique clairement ce qui est autorisé ou non, tant en termes de contenus que de comportement. C’est probablement une bonne idée de rappeler les dispositions légales en vigueur dans le pays où le forum est hébergé, les éventuelles clauses liées à l’hébergeur, en plus des règles particulières au forum en lui-même.
  • Si ça vire à la tartine, pensez à faire une version TL;DR.
  • Ensuite, il faut une équipe de modération. Sans modérateur, même la meilleure charte du monde ne sert à rien. Ces modérateurs doivent avoir eux aussi leur charte – publique – sur ce qu’il peuvent et doivent faire. On peut créer une hiérarchie de modération si nécessaire ou, à tout le moins, avoir un ou plusieurs super-modérateurs (genre, le propriétaire légal du forum).
  • Créez pour les modérateurs un espace à accès restreint, où ces derniers pourront discuter entre eux de problèmes potentiels ou de cas particuliers.
  • La charte de modération doit détailler les sanctions encourues par les contrevenants à la charte. Par exemple, effacement du corpus delicti, un simple avertissement pour une incartade bénigne, suspension du compte (ou ban) à durée limitée en cas de récidive, voire permanente en cas de foutage de gueule ou de comportement odieux ou agressif (ou de création de faux compte dans le but exprès de contourner une suspension).
  • Il faut bien sûr ne pas avoir peur d’appliquer les sanctions, sinon ça ne sert un peu à rien.
  • La modération doit être aussi transparente que possible; comme les modérateurs sont souvent également des utilisateurs, c’est une bonne idée de leur demander d’utiliser une couleur spéciale de texte (sur RPG.net, le rouge) pour leurs messages de modération.
  • Prévoir un espace ou des canaux dédiés pour les appels en précisant bien que toute contestation ne doit se faire que via ces canaux et que chouiner à la suite d’un message de modération est le plus sûr moyen de se manger un grand coup de banhammer entre les deux oreilles.

Alors oui, ce ne sont pas des mesures triviales et, pour un espace avec quelques dizaines d’utilisateurs, c’est probablement excessif. Par contre, dès qu’on dépasse, disons, une cinquantaine d’inscrits et, surtout, qu’on commence à voir arriver des gens qu’on ne connaît de nulle part, ce n’est pas un luxe de commencer à mettre en place au moins la charte, histoire de poser des bases du vivre-ensemble.

Ce ne sont hélas pas non plus des « balles en argent » contre les trolls; ça nécessite pas mal d’implication, surtout de la part des modérateurs. Modo, c’est un rôle qui est souvent ingrat et qui en plus peut mener à des abus de pouvoir – raison pour laquelle il est important d’avoir des règles claires et des canaux d’appel.

Le fond de l’histoire, c’est qu’il faut arrêter de penser que les forums internet peuvent s’auto-réguler, surtout à partir d’une certaine taille. Entre le pseudonymat, la rapidité d’interaction et la facilité de créer des comptes et des messages, la capacité de nuisance d’une poignée d’individus mal intentionnée peut être considérable.

C’est un sale boulot, mais il faut bien que quelqu’un le fasse.

(Image: Tableau intitulé Débat sur les langues lors de la première Assemblée législative du Bas-Canada le 21 janvier 1793 par Charles Huot via Wikimedia Commons, domaine public)

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :