Eluveitie: Ategnatos

Eluveitie: Ategnatos

Quand je vous disais qu’il y a une tendance lourde au niveau des groupes suisses qui sortent des albums de folk-metal (et assimilés): après Cân Bardd et Norvhar (et, dans une moindre mesure, Cellar Darling), c’est Eluveitie qui revient, avec cet Ategnatos.

Si Eluveitie n’est pas le premier groupe à mélanger folk celtique et metal (plutôt tendance death), c’est devenu au fil du temps un des fers de lance du genre. Leurs précédents albums avaient tendance à jouer avec l’un ou l’autre des côtés de la barrière et Ategnatos est plutôt équilibré, avec peut-être un accent plus metal que folk.

Ategnatos compte la bagatelle de dix-neuf pistes, pour une durée totale de plus d’une heure dix. Bon, il y a un morceau qui fait exactement onze secondes et deux qui dépassent de peu la minute; il y a d’ailleurs peu de compositions qui dépassent les cinq minutes. L’album compte cependant trois bonus-remix.

Je dois vous avouer que j’ai toujours eu un problème avec le folk-metal en général: c’est un genre qui me parle de façon très aléatoire. Il y a des bouts que j’adore, que je trouve juste géniaux, et d’autres qui me laissent tiède.

Dans le cas d’Ategnatos, j’ai exactement ce problème: certaines parties me transportent à mille lieues en un clin d’œil – l’intro épique du morceau-titre, par exemple – et d’autres qui me font immédiatement retomber sur le sol. Le souci, c’est quand ces deux parties s’enchaînent dans la même compo. Et c’est quelque chose qui arrive souvent.

Le problème n’est pas que chez Eluveitie, d’ailleurs: je le retrouve souvent dans d’autres albums du genre. Il n’est pas non plus dans le folk ou le metal – encore que le style death-growl des vocaux masculins est un problème récurrent chez moi. C’est une question d’alchimie. Et du modèle qui dépend autant de l’alchimiste que de son public.

Du coup, Ategnatos est un album assez classique de la part d’Eluveitie. On y retrouve tout ce qui fait le charme du groupe – pour ceux qui aiment le style. Il faut dire ce qui est, le mélange est diantrement efficace pour faire remuer les cheveux. Même quand on n’en a presque plus.

Bonus: la vidéo du morceau-titre, qui donne dans le too-much à grand spectacle

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Eluveitie: Ategnatos”

%d blogueurs aiment cette page :