How to Train Your Dragon: The Hidden World

How to Train Your Dragon: The Hidden World

Bon, je vous préviens tout de suite, après un longue période d’abstinence, j’ai repris le chemin du ciné et, du coup, j’ai vu beaucoup de film ces derniers jours. Après la suite de Ralph Breaks the Internet, nous sommes allés voir le troisième – et, très probablement, dernier – film de la série How to Train Your Dragon, intitulé The Hidden World.

L’idée de départ est intéressante: à la suite du précédent film, Berk, le village des vikings, est devenu à la fois un havre pour une tripotée de dragons qui deviennent furieusement envahissants. Et, par voie de conséquence, une cible de premier choix pour les chasseurs de dragons.

Hiccup, qui a succédé à son père à la tête du village, se retrouve donc à gérer des raids de chasseurs de plus en plus insistants et une population écailleuse hors de contrôle. Il part à la recherche d’un monde perdu, d’où viendraient les dragons à l’origine et censé être au-delà des chutes d’eau qui marquent le bord du monde.

Spoiler qui n’en est pas un – je veux dire, c’est sur l’affiche du film – Toothless va retrouver une femelle de son espèce. Quant à Hiccup, il va faire face à un adversaire qui est en quelque sorte son double maléfique: ce qu’il aurait pu devenir.

Je vais être honnête: j’ai trouvé cet épisode un ton en-dessous des deux précédents. Il manque l’effet de surprise du premier et la tension dramatique du deuxième. Cependant, c’est une conclusion très honorable à la série.

Il comporte de très belles scènes: par exemple, le passage dans le Monde caché, même s’il ressemble beaucoup à des scènes similaires dans Avatar et Aquaman (sans parler d’illustrations de Roger Dean).

La tentative de séduction de Toothless est aussi amusante, surtout en ce qu’elle est un peu le miroir de l’insécurité de Hiccup. Bon, de façon générale, Toothless est toujours le dragon le plus cool du monde, avec ses attitudes de chat ou de chien suivant les circonstances. Et les bagarres sont plutôt cools.

En lui-même, How to Train Your Dragon: The Hidden World n’est pas un film exceptionnel. Mais la trilogie, prise dans son ensemble, est très bien. Il a pour lui l’avantage considérable de proposer au spectateur une conclusion tout à fait satisfaisante.

Bonus: la bande-annonce du film

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 commentaires sur “How to Train Your Dragon: The Hidden World”

%d blogueurs aiment cette page :