Japon : La télé qui rend vraiment con

Le côté terrifiant de la télévision japonaise, c’est qu’elle rend même les pires bouses de TF1/M6 à peu près acceptables. Enfin, au niveau visuel, en tous cas, parce qu’évidemment, niveau langue, ce n’est pas en dix jours de touristeries que j’ai appris quoi que ce soit de plus consistant que comment dire bonjour et merci.

En bref, la télé japonaise est bruyante, hystérique, bariolée, avec des textes incompréhensibles partout, des effets sonores pour émissions enfantines et des jeux d’acteurs qui tiennent du Club Dorothée sous acide. Il y a aussi des feuilletons de samouraïs qui rappellent les westerns télé américains des années 50 ou les telenovellas vénézueliennes et, parfois, des films américains truffés d’explosions majeures.

Le problème de vivre avec une téléphage, c’est que, quand on partage la même chambre d’hôtel microscopique (et qu’en plus, la prise Internet est juste à côté; voir épisode précédent en ce qui concerne l’existence du wifi), on se retrouve confronté à des agressions télévisuelles multiples. Et, franchement, si un jour on divorce, je parie que ce sera pour une question de télé…

Isa a développé une résistance naturelle à la télévision; c’est tout au moins l’hypothèse que je formule, l’autre possibilité est qu’elle n’ait plus assez de cerveau pour que ça l’affecte, ce qui n’est pas très gentil. Moi pas. Du coup, à chaque fois qu’on tombe sur une émission japonaise, il y a neuronicide massif dans la petite tête au n’Alias.

C’est pour cela que Dieu (ou Steve Jobs; c’est pareil), dans son infinie bonté, a inventé l’iPod.

Naviguer dans cette série

HiroshimaJapon : La vie de château

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. David dit :

    Tiens, je découvre ce post sur le tard (merci « tweet old post ») et si je suis d’accord avec toi (c’est d’ailleurs un grand problème pour moi, la télé étant un bon outil pour apprendre à comprendre une langue), il y a quand même quelques trucs regardables sur les chaînes publiques (les différentes NHK donc).
    Mais celles du privé font effectivement passer TF1 pour de la haute culture parfois.

    Un détail sur les trucs écrits partout tout le temps sur l’écran. Je pense (à confirmer) que ça trouve ses sources dans les dessins anciens (ceux dont on dit aussi qu’ils sont l’ancêtre de la BD) qui mélangent allègrement texte et image.
    David Articles récents…Hyōge MatsuriMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :