Le Buron des Joueurs 2019

Le Buron des Joueurs 2019

Bon, faut quand même que je vous raconte ma virée en Auvergne, la « retraite ludique » dont je vous parlais la semaine passée. À l’origine, l’idée est de Jean-Paul, qui est originaire de la région: il avait appelé ça Le Buron des Joueurs.

Le concept, c’est de loueur un buron – une ancienne bâtisse, dans laquelle autrefois les paysans du coin fabriquaient le fromage de Cantal, réaménagée en gîte d’altitude – et d’y amener une cargaison de joueurs.

En fait de cargaison, au final, on était quatre. Y compris l’organisateur, donc.

Il faut dire ce qui est: l’Auvergne, c’est beau, mais c’est loin. Même quand on est motorisé, mais surtout quand on ne l’est pas. Genre, trois heures de train pour rejoindre Jean-Michel, un des quatre, qui partait de Valence, plus six heures de route.

Le Buron des Joueurs 2019
Le Buron des Joueurs, séjour ludique dans un buron du Cantal (Auvergne, France), 29 juillet-2 août 2019. En route vers le Buron de la Fumade-Vieille. Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

Nous nous sommes donc retrouvés dans le moulin familial, avant de partir pour le buron en question. Encore une demi-heure de route, suivi par une heure et demie de grimpe à pied. Et, même si l’Auvergne, ce n’est pas les Alpes, quand ça grimpe, ça ne fait pas semblant: le Buron de la Fumade-Vieille, où nous nous trouvons, se situe autour de 1500 mètres d’altitude.

Une fois sur place, l’endroit a indéniablement du charme: vieilles pierres et charpente en bois, vue imprenable sur la vallée de la Cère et les monts alentours et des vaches. Plein de vaches. On y trouve l’eau courante et des sanitaires modernes, ainsi qu’un couchage très correct.

Le Buron des Joueurs 2019
Le Buron des Joueurs, séjour ludique dans un buron du Cantal (Auvergne, France), 29 juillet-2 août 2019. Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

Évidemment, quand on est un indécrottable citadin, on va tout de suite sentir la fraîcheur parfois brutale des nuits, l’absence mordante d’électricité et la connectivité 4G un peu aléatoire. Mais bon, le but est aussi de faire une retraite et de jouer.

Et, de ce point de vue, les quelques jours passés sur place furent très ludiques: du jeu de rôle (HeroQuest et Freaks’ Squeele) et du jeu de plateau « expert » (Azul, Gandhi et le proto Siebenbürgen).

J’avoue que j’avais un peu l’impression d’être une pièce rapportée au milieu d’un trio d’aficionados de Glorantha – l’univers créé par le regretté Greg Stafford et qui a donné naissance aux jeux RuneQuest, HeroQuest et consorts.

Le Buron des Joueurs 2019
Le Buron des Joueurs, séjour ludique dans un buron du Cantal (Auvergne, France), 29 juillet-2 août 2019. Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

Mais ça n’a jamais été gênant; j’ai appris beaucoup de choses sur cet univers, que je ne connaissais pas vraiment, et en prime j’ai pu tester le système de HeroQuest (qui, il y a quelques années, m’avait d’ailleurs inspiré quelques idées pour Tigres Volants 3).

J’ai aussi pu tester, pour la deuxième fois, un scénario Freaks’ Squeele que j’avais déjà joué à Ludinord et qui est prévu pour être publié dans un prochain supplément. Il y a eu de très belles actions épiques, débiles ou les deux de la Team Beast’n’Bots (une huli jing – la version chinoise de la kitsune japonaise – une dryade et un geek manipulant des nanomachines).

À côté de cela, ce fut – comme je le pensais – un séjour passablement gastronomique. Aligot, truffade, cantal, saint-nectaire, saucisse de Morteau, sans parler des bières locales et des fruits du coin. L’altitude, ça creuse; le jeu, aussi.

Le Buron des Joueurs 2019
Le Buron des Joueurs, séjour ludique dans un buron du Cantal (Auvergne, France), 29 juillet-2 août 2019. Le Buron de la Fumade-Vieille. Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

Bon, il y a le léger détail que, suite à une fuite de gaz, le séjour a failli se terminer de façon extrêmement rôliste: dans une énorme boule de feu. On en a été quitte pour quelques moments d’inquiétude et une vaisselle à l’eau froide.

Pour 2020, ça serait bien d’avoir plus de monde. Bon, d’un côté, avoir le buron pour seulement quatre personnes était plutôt pratique d’un point de vue confort – on ne se marchait pas sur les pieds. Mais la région a aussi des structures plus grandes, peut-être plus adaptées pour des grands groupes.

Gardez donc l’œil ouvert pour une future annonce du Buron des Joueurs 2020, si vous aimez les jeux, la nature et que vous n’avez pas peur de faire un peu de route, ça pourrait être intéressant.

Plus de photos? Ma galerie est sur Flickr, sous licence Creative Commons.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 commentaires sur “Le Buron des Joueurs 2019”

%d blogueurs aiment cette page :