Cellar Darling / Chaoseum

Les Suisses du samedi: Cellar Darling / Chaoseum

Nouvelle édition thématique pour ces Restes du samedi, consacrés à deux groupes suisses – qui, en plus, commencent par un C. Et dont je vous avais déjà parlé, puisqu’il s’agit de Cellar Darling et de Chaoseum. J’aurais d’ailleurs pu ajouter Cosmic Rain, mais j’ai trouvé que l’album méritait sa chronique pleine et entière.

Dans le cas de Cellar Darling, groupe formé par trois anciens d’Eluveitie, je vous avais déjà parlé de The Spell, sorti cette année, mais il s’agit ici de leur premier album, This Is the Sound. Je l’avais ramassé lors du concert du groupe à Meyrin, au début de ce mois, plus par curiosité qu’autre chose.

Bonne pioche! On retrouve dans This Is the Sound les mêmes sonorités entre metal progressif et rock alternatif, soulignées par la vielle à roue et la flûte d’Anna Murphy, également chanteuse du groupe. On reste dans une ambiance The Gathering / The Gentle Storm.

Avec quatorze morceaux et une heure, This Is the Sound est de taille comparable à The Spell. Comme ce dernier, je trouve le groupe plus impressionnant quand il lâche les bourrins (“Avalanche”, “Black Moon”, “The Hermit”), mais leur musique a un bon niveau d’intensité (le final de “Redemption”, également trrè impressionnant en live).

Si vous avez aimé The Spell, This Is the Sound ne dépareillera pas dans votre collection.

Bonus: la vidéo de “Black Moon”

Chaoseum, c’est une formation de Lausanne que j’avais déjà vue, dans sa configuration à voix féminine, au Female Metal Fest, puis avec leur nouveau chanteur en première partie des précédents. C’est là que je me suis fait offrir leur album First Step to Hell.

Musicalement, Chaoseum mélange un power-metal classique avec des accents metalcore. À mes oreilles de vieux prog-head blasé, qui a eu son taf de groupes de heavy à la Iron Maiden au XXe siècle, l’ensemble sonne comme très classique.

Cela dit, Chaoseum – qui est en grande partie formé de musiciens du groupe de metal symphonique Elferya – a du métier et de l’énergie à revendre, ainsi qu’un certain talent pour les compositions, surtout les plus mélodiques.

Ainsi, plusieurs compos se démarquent dans les onze pistes de ce First Step to Hell, comme “Don’t Waste Your Time”, le morceau-titre, l’instrumental “New Dawn” ou “Devil’s Wedding”. Globalement, l’album est agréable à écouter, mais il n’est pas très original; je garderai cependant une oreille sur la suite.

Bonus: la vidéo du morceau-titre

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Les Suisses du samedi: Cellar Darling / Chaoseum”

%d blogueurs aiment cette page :