Blog à part le retour du remake du reboot reloaded (épisode IV)

“Manifeste pour une nouvelle presse (en) Suisse”, de Fabio Lo Verso

Au hasard de mes pérégrinations libraires, j’ai acheté, à l’impulsion, le petit Manifeste pour une nouvelle presse (en) Suisse, de Fabio Lo Verso. L’auteur est également le fondateur du bimensuel suisse La Cité, un journal qui propose précisément un modèle original de publication et de financement; sans surprise, le Manifeste ici présent s’inspire de cette expérience.

L’ouvrage présente la situation de la presse en Suisse, que les rapports officiels disent peu diverse (deux groupes se partagent le plus clair de la production francophone; en Suisse alémanique, ce n’est guère mieux). Il parle du poids de la publicité ou de l’idéologie (si j’étais méchant, je dirais que la publicité est une idéologie) et des pressions subies par les rédactions de la part de l’une ou l’autre.

Il parle aussi de solutions – enfin, surtout de sa solution, celle adopté par La Cité: un préfinancement intégral par les lecteurs, préalable indispensable à la réalisation du numéro, et une publicité qui, si elle est admise, est strictement surveillée et ne sert qu’à alimenter les réserves du journal. Il est également soutenu éditorialement par un forum de lecteurs, qui peuvent ainsi contribuer à la rédaction.

De façon générale, le Manifeste pour une nouvelle presse (en) Suisse est un livre intéressant pour son panorama historique et actuel de la situation de la presse papier en Suisse et pour certaines des solutions qu’il propose. Il s’inspire d’ailleurs en cela du Manifeste XXI, publié par les rédacteurs du magazine du même nom (non, je ne dirai pas “éponyme”).

J’ai été cependant un peu déçu: l’auteur s’arrête principalement sur son exemple et parle assez peu d’autres idées (dans le genre, l’idée semi-fictive de Ploum dans son billet La nouvelle salle de rédaction est plus intéressante, car plus radicale). C’est compréhensible, mais ça m’a laissé un sentiment de frustration, d’incomplétude.

Je ne suis pas non plus d’accord avec son analyse d’Internet-qui-tue-le-papier, qui ressemble un peu trop à tout ce qui a déjà été écrit par des vieilles barbes qui ont peur de perdre leurs rentes. Par contre, l’exemple des modèles scandinaves de subvention pour des journaux à moyen tirage me paraît beaucoup plus pertinente.

Et puis – surtout, en fait – payer vingt balles pour un tout petit bouquin (moins de 80 pages), à la mise en page étouffante (les notes de bas de page sont illisibles) et, dans le cas de mon exemplaire, pas coupé droit, ça fait cher, même pour un “acte citoyen”. Je ne le regrette pas forcément (on va dire que c’est un peu du mécénat), mais le lecteur lambda n’y trouvera pas son compte, c’est certain.

À la moitié du prix actuel, le Manifeste pour une nouvelle presse (en) Suisse est un ouvrage qui vaudrait la peine d’être mis dans toutes les mains, de Suisse et d’ailleurs. Il contient de bonnes idées et des données solides. En l’état – incomplet et très cher – je ne peux malheureusement que le conseiller à ceux qui ont un véritable intérêt pour le sujet.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur ““Manifeste pour une nouvelle presse (en) Suisse”, de Fabio Lo Verso”

%d blogueurs aiment cette page :