Marrasmieli: Between Land and Sky

De temps à autre, quelqu’un commente une de mes chroniques musicales en me disant « tu devrais écouter ça, c’est sympa » (en général, j’oublie qui, mais c’est un autre problème). C’est comme ça que, après la chronique de Grima, je me suis retrouvé à écouter Between Land and Sky, de Marrasmieli. Je confirme: c’est sympa.

Marrasmieli est une formation finlandaise qui fait du black-metal atmosphérique depuis 2018. Leur musique a effectivement pas mal de points communs avec Grima, avec peut-être un côté plus pêchu. On y retrouve cependant pas mal de claviers et des instruments traditionnels: violons, flûte et même accordéon.

Between Land and Sky est le premier album du groupe; il est sorti début 2020. Il compte six pistes et, si la première, « The Unbroken Blue », est une intro de moins d’une minutes, les autres font entre six et dix minutes. L’album dure un poil plus de quarante-cinq minutes.

Pour un premier album, Marrasmieli fait montre d’une maturité impressionnante. Alors certes, Between Land and Sky n’est pas d’une originalité folle (on sent bien les inspis Bathory, par exemple sur l’intro de « Karakorum ») et la production a toujours ce côté un peu « roots » du trve black-metal (la batterie, notamment, a un son assez moche).

Cependant, les compositions sont longues, complexes et remarquablement maîtrisées. Je dirais bien, comme à mon habitude, que « les plus longues sont les plus intéressantes », mais il y a un peu que ça sur cet album. Mais c’est vrai qu’elles sont très intéressantes.

Marrasmieli a aussi ce côté « énergie brute » qui, parfois, peut faire défaut aux groupes d’atmo-black. À côté des passages purement atmosphériques, il y a des déchaînements d’énergie franchement impressionnants, soulignés par des claviers symphoniques.

Between Land and Sky est un album de black-metal atmosphérique avec une vraie personnalité, même s’il traîne encore quelques influences un poil encombrantes. Pour un premier album (il est sur Bandcamp), Marrasmieli frappe fort et je vous recommande l’écoute si c’est un genre qui vous branche. Sans jeu de mot.

Bonus: la presque-vidéo de « Aallot »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :