Mind.In.A.Box: Revelations

Avec ce Revelations, nouvel album du groupe autrichien de musique électronique (l’appellation officielle est “technopop”, pour ceux que ça intéresse) Mind.In.A.Box, je suis déception. Ce n’est pas la première fois depuis le début de l’année, mais c’est comme pour tout, ça commence à lasser.

Que je vous explique: j’avais chroniqué il y a deux ans leur précédent album, R.E.T.R.O, qui avait l’intérêt de viser un style beaucoup plus geek en reprenant de la musique de jeu vidéo, sur un mode 8-bit assez rigolo. En général et à quelques exceptions près, je ne suis pas fan de la musique électronique, mais R.E.T.R.O était une de ces exceptions.

Avec Revelations, changement de style pour quelque chose de beaucoup plus plan-plan: Mind.In.A.Box donne dans le truc sympa, mais qu’on entend un peu partout – un peu comme Pendulum, sans le côté rock qui tabasse. Surtout, la partie “musique de jeu vidéo”, qui apportait une touche distinctive à la musique, est à peu près absente de l’album.

Restent une dizaine de titres plutôt bien faits, qui balancent pas mal, mais dans laquelle mon oreille de semi-néophyte (ou de vieukon qui pense que Tangerine Dream était au sommet de cet forme d’art dans les années 1980) peine à trouver la moindre originalité. Peut-être était-ce R.E.T.R.O qui était une anomalie dans la discographie de ce groupe; si c’est le cas, je le regrette.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :