Radio Moscow à Genève

Monkey3 / Radio Moscow à Genève

Dans la série des concerts de post-rock avec des groupes que je ne connais pas, mercredi passé c’était Radio Moscow à l’Usine de Genève! Bon j’exagère un peu: si c’est effectivement un groupe que je ne connais pas, en première partie, il y avait Monkey3.

Comme, d’une part, je n’avais encore jamais vu ce dernier groupe sur scène et, d’autre part, je sortais d’une semaine franchement bordélique au bureau, j’ai décidé de prendre ma soirée et mes appareils photo pour aller faire le djeunz en salle.

L’organisation ayant eu l’amabilité de me laisser photographier, je me dirige vers le premier rang. La salle est presque vide. Soir de semaine, Hellfest et Slayer en concurrence le même soir, je hausse mentalement les épaules avec fatalisme. Un morceau plus tard, je me retourne: la salle est bondée. D’où sortent tous ces gens?

Monkey3 à Genève
Monkey3 (post-rock/stoner/psychédélique, Suisse) en concert à L’Usine de Genève (Suisse), le 19 juin 2019.
Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

Bon, il faut quand même dire que Monkey3 ce ne sont pas des petits jeunes qui débutent. Près de vingt ans de scène, huit albums et un post-rock / psyché / prog / stoner qui dépote, tous les ingrédients d’une soirée réussie. Par contre, il y a un piège; ils sont quatre, pas trois. Mais peut-être que, dans le tas, il n’y a que trois singes…

Bref, il est donc 20 h quand le quatuor helvétique investit la scène de l’Usine et enchaîne une heure d’un set instrumental et intense. Dans une débauche d’éclairage, de fumée (souvent autogérée par des vaporeuse suralimentées) et de rétro-projections, le groupe déroule sa musique presque sans interruption.

Monkey3 à Genève
Monkey3 (post-rock/stoner/psychédélique, Suisse) en concert à L’Usine de Genève (Suisse), le 19 juin 2019.
Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

Il joue principalement des morceaux de son dernier album, l’excellent Sphere dont je vous parlait la semaine passée, mais pas que. J’ai essayé de trouver la setlist, mais je n’ai rien vu; c’est pas grave: c’était puissant, avec un son remarquablement clair, et c’était bien. Pas super foufou non plus, mais bien.

Radio Moscow à Genève
Radio Moscow (hard blues psych, USA) en concert à L’Usine de Genève (Suisse), le 19 juin 2019.
Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

Suit Radio Moscow. Trio originaire de San Diego, USA, le groupe se définit comme du « hard rocking psych », autrement dit un blues-rock puissant et psychédélique. Et, dès les premières mesures, il est clair que le groupe n’est pas là pour faire dans la dentelle, mais plutôt faire DE la dentelle.

Je vais vous avouer un truc dont vous vous doutez sans doute déjà: c’est pas mon truc. Oh, c’est clairement bien balancé, avec une énergie impressionnante et un gros son lourd qui fait honneur à l’expression « power-trio ». Y’a des watts et du métier, pas de doute!

Radio Moscow à Genève
Radio Moscow (hard blues psych, USA) en concert à L’Usine de Genève (Suisse), le 19 juin 2019.
Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

Le souci que j’ai avec le blues, c’est que j’ai tendance à trouver ça… ok, « répétitif » n’est sans doute pas le meilleur terme, mais disons que j’ai l’impression que les titres jouent un peu toujours sur les mêmes thèmes. Et ça me fatigue. Ce qui est embêtant, parce que j’étais déjà pas mal fatigué de base – mercredi soir, semaine de merde et toussa.

Du coup, j’ai fait un truc que je ne fais que rarement: je suis parti avant la fin. Bon, j’en ai quand même écouté pas loin d’une heure, ce qui m’a conforté dans l’idée que Radio Moscow est un groupe impressionnant sur scène, avec des musiciens costauds et un public étonnamment enthousiaste. Il y a même eu des pogos, c’est dire.

Mais voilà: le blues est moi, on n’est pas très copains. Il y a des exceptions, mais elles sont rares et Radio Moscow n’est pas du nombre. Pas de regret non plus: je savais un peu d’avance qu’il y avait des chances que ça ne me plaise pas, et puis il y avait Monkey3, que je voulais voir depuis un bon moment.

Radio Moscow à Genève
Radio Moscow (hard blues psych, USA) en concert à L’Usine de Genève (Suisse), le 19 juin 2019.
Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

Ça fait plaisir aussi de voir que le public n’a pas boudé la salle, malgré la grosse concurrence et la date en milieu de semaine.

Ma galerie de photos, sous licence Creative Commons, est en ligne. J’ai essayé un post-traitement un peu plus franc, voire brutal, au niveau des contrastes et des couleurs. Sur certains clichés, ça rend bien, sur d’autres, moins; dites-moi ce que vous en pensez.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur “Monkey3 / Radio Moscow à Genève”

%d blogueurs aiment cette page :