Mother of Millions: Artifacts

Mother of Millions: Artifacts

J’avoue que la première chose qui a attiré mon attention sur Mother of Millions et leur troisième album Artifacts, c’est le fait que ce soit un groupe grec. J’avoue volontiers un atavisme un peu débile pour les groupes de prog aux origines « exotiques ».

Ceci posé, c’est aussi un groupe de rock progressif moderne, qui emprunte à des formations comme Leprous ou Soen. J’en ai lu des chroniques très enthousiastes sur Neoprog et sur Angry Metal Guy et me voici sur le point d’ajouter ma propre note concordante à ce chœur.

Avec un poil plus de quarante minutes pour sept postes, on ne peut pas dire qu’Artifacts fasse honneur à la tradition progesque des albums à rallonge. Certes, la dernière piste approche des dix minutes, mais c’est l’exception.

Si je mentionne Soen, c’est parce que c’est le premier nom qui me soit venu à l’esprit en écoutant Artifacts. Il y a même une structure similaire dans les noms des pistes, qui sont tous formées d’un mot unique. Mais autant Lotus, le dernier album des Suédois ne m’avait pas convaincu, autant celui-ci est impressionnant.

La musique de Mother of Millions flirte à la fois avec le metal progressif moderne, avec son impression de puissance contenue, et avec des sonorités du néo-progressif. Même si la plupart des titres d’Artifacts sont en mid-tempo, l’impression de fatigue et de similitude ne transparaît pas.

Mais c’est surtout la voix de George Prokopiou qui détonne et transcende les compositions. Les parties de piano sont également impressionnantes: le puissant « Amber », le plus atmosphérique « Soma », « Cinder » et sa montée en puissance de folie, ou le monstrueux « Artefact » sont les points d’orgue de cet album, mais il n’y a franchement rien à jeter.

Avec Artifacts, Mother of Millions signe un des plus impressionnants albums de l’année en matière de rock progressif. C’est moderne, intense; tout ce que j’aime. Vous pouvez le trouver sur Bandcamp – que dis-je: vous devez le trouver sur Bandcamp!

Bonus: la vidéo de « Amber », première piste de l’album:

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :