"Now I Know" de Dan Lewis

“Now I Know”, de Dan Lewis

Now I Know, avant d’être ce petit bouquin signé Dan Lewis, que je viens de terminer, est une newsletter quotidienne consacrée à la culture générale, à la culture populaires et aux faits historiques peu connus – ce que les Américains appellent trivia.

Le livre recueille une centaine d’articles, chacun faisant de deux ou trois pages, augmenté d’un “bonus fact” et relié au précédent par un thème commun – parfois quelque peu capillotracté, mais ce n’est pas grave. Certains des articles sont très américano-centrés – tout ce qui a trait au baseball, par exemple – d’autres sont plus universels.

On y apprend pourquoi la dinde, en anglais, a le même nom que la Turquie, qu’il y avait un temps vingt-sept lettres dans l’alphabet, qu’un manchot a été condamné pour avoir applaudi, l’histoire derrière le vol de la Joconde et ce qui est arrivé aux drapeaux américains abandonnés sur la surface de la Lune.

Now I Know est non seulement amusant à lire, c’est aussi une mine d’inspirations, avec des évènements peu connus – comme la course pour construire le plus haut gratte-ciel à New York dans les années 1930, la presque-guerre entre le Canada et les USA autour d’une île dans la baie de Vancouver ou la catastrophique répétition générale pour le débarquement en Normandie – et des lieux étranges.

La question est de savoir si cela vaut la peine d’acheter le livre, si ces informations sont également disponibles gratuitement sur le site – sans parler de Wikipedia. Personnellement, le format de Now I Know version arbres morts est plutôt agréable, facile à lire et les articles ont été retravaillés pour ce média, donc c’est loin d’être de la pure redondance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 commentaires sur ““Now I Know”, de Dan Lewis”

%d blogueurs aiment cette page :