Orc'idée 2019

Orc’idée 2019

En l’an de grâce deux mille et dix-neuf, qu’il soit connu que, sis en les locaux de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, dans les territoires helvètes, se tint la grande réunion ludique, dite Orc’idée, sous le haut patronage de Son Éminence la Cardinale.

Bon, je vais arrêter là le style pseudo-dix-septième et vous la faire courte: le week-end passé, c’était Orc’idée et c’était bien. C’est normal: Orc’idée, depuis le temps que j’y vais (c’est-à-dire depuis le début, ou peu s’en faut), c’est toujours bien.

Le thème de cette édition était donc « Avec panache », en référence à « Vingt ans après » d’Alexandre Dumas. Certes, Orc’idée a un peu plus de vingt ans, mais on ne va pas chipoter. Peu de conventions en Francophonie peuvent se vanter d’un tel pédigrée.

Orc’idée, c’est donc une convention qui est surtout orientée jeux de rôle, avec pas moins de soixante tables sur les deux jours – y compris la nuit blanche, pour les plus accros. Mais on y trouve aussi du grandeur-nature et du jeu de plateau, plus quelques wargames à figurines.

Orc'idée 2019
Orc’idée 2019 “Avec Panache”, convention de jeux à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), le 26-27 avril 2019.
Johan Scipion (au centre) mène une partie de Sombre Zero.
Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

Plusieurs auteurs et éditeurs avaient fait le déplacement, parfois même de fort loin: Psychée et Alysia étaient présentes pour présenter le jeu des Chants de Loss, presque terminé. Johan Scipion a passé le week-end à exterminer des personnages à Sombre. Le Grimoire est venu avec Le Donjon de Naheulbeuk et j’en passe.

C’est également l’occasion pour des conférences ludiques, sous la bannières de GN’idée (pour les grandeur-nature) et JDR’idée (jeu de rôle, donc).

Comme j’étais pas mal occupé à papoter avec les copains et copines, j’ai malheureusement raté les deux premières conférences de JDR’idée, sauf la fin. C’est dommage, surtout pour la première, signée de Gregory Thonney, qui parlait d’adaptation et de trahisons en jeu de rôle, ce qui est très proche de celle que j’avais écrite sur Freaks’ Squeele.

J’ai pu voir le dernier tiers de la deuxième, d’Audrée Muellener, qui parlait du jeu Bluebeard’s Bride et de comment il subvertissait certains codes du jeu de rôle pour faire passer un message féministe.

Pour la troisième, une table ronde sur le jeu de rôle en Suisse romande, j’ai fait l’effort d’arriver à l’heure. Principalement parce que j’étais un des cinq intervenants et celui qui ouvrait le bal avec un historique du jeu de rôle en Suisse.

Historique un peu frustrant, car plein de trous, que je compte bien étoffer et corriger. À ce sujet, si vous avez connu la période avant 1982, je suis très intéressé. Vous devriez pouvoir voir prochainement la vidéo de la conférence en ligne.

Le reste du temps a été principalement consacré à des parties de Freaks’ Squeele, présence sur le stand 2D Sans Faces et discussions avec plein de gens sympathiques. Les conventions, on les aime aussi pour ça.

Ce qui est un peu dommage, c’est que le public semblait bien moins présent que d’habitude. De l’avis d’un peu tout le monde, les travées étaient bien éparses, même si les parties étaient plutôt remplies.

L’autre aspect un peu frustrant d’Orc’idée, c’est d’arriver au bar de Satellite et de voir la palanquée de bières proposées tout en sachant pertinemment que la convention n’a pas les autorisations pour en vendre. Du coup – pour une fois – on a fait sobre. En même temps, après Trolls & Légendes, ce n’est pas du luxe.

Orc'idée 2019
Orc’idée 2019 “Avec Panache”, convention de jeux à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), le 26-27 avril 2019.
Capitaine des Mousquetaires, Protecteur de Sa Majesté, a.k.a Clément Shouwey, membre du comité Orc’idée.
Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

Soyons franc: cette édition d’Orc’idée n’a pas été un cru exceptionnel. Mais c’était très sympa quand même. Kudos aux organisateurs et trices, qui ont en plus fait des efforts remarquables d’habillement pour être dans le ton.

Et à l’année prochaine – les 18 et 19 avril 2020!

Ah oui, j’ai une petite galerie de photos sur Flickr, sous licence Creative Commons.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :