Ozric Tentacles: Paper Monkeys

Si j’ai bien calculé, Paper Monkeys est le 167e album du groupe anglais de space-rock Ozric Tentacles. Ah non, excusez-moi: c’est juste le 22e ou 23e, mais j’ai perdu le compte. Il faut dire que, dans le genre “légende vivante de l’underground britannique”, ils se posent un peu là, cette joyeuse bande de déjantés musicaux!

En fait, je soupçonne qu’ils ont refait un album rien que pour m’enquiquiner, après que j’ai osé affirmé qu’ils pouvaient prendre leur retraite tranquille et passer le flambeau à Quantum Fantay. Bon, la retraite pourra attendre un peu, d’autant plus que ce Paper Monkeys me semble un ou deux crans au-dessus de l’assez oubliable Yumyum Tree.

Musicalement, pas beaucoup de surprise: Ozric Tentacles déroule son space-rock traditionnel, à base de claviers planants, de guitares aériennes, de flute et de zigouigouis électroniques, sur fond de rythmiques vaguement reggae (mais pas trop, sinon je mange quelqu’un). Je perçois tout de même dans certaines compositions des variations bienvenues, une sorte de changement dans la continuité. “Bienvenues”, parce qu’après plus de vingt albums, j’avais quand même un peu l’impression que le groupe tournait en rond.

Quelques morceaux fort bien réussis, donc, comme “Lemon Kush” ou “Knurl”, voire le bien déjanté “Lost in the Sky”; le reste est plus entendu, mais comme on parle d’Ozric Tentacles, ça signifie quand même pas mal de morceaux sur lesquels se déhancher de façon anarchique tout en cherchant où on a bien pu ranger la réserve de psychotropes la dernière fois (logiquement, dans le nécessaire à couture, entre un escarpin gauche pointure 46 et quelques croquettes pour chat recouvertes de chocolat blanc).

Donc un Paper Monkey plutôt bon, sans être exceptionnel; je ne retire rien de ce que j’ai dit de Bridges of Kukuriku, mais je veux volontiers admettre que les tentacules originelles ont encore du répondant.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :