Pinkroom: Psychosolstice

Et allez donc, après les plombiers, encore des proggeurs polonais qui viennent manger le pain des, euh… Excusez-moi, je m’égare. Une petite poussée de fièvre brune, il y a un virus qui tourne, ces jours. Bref, Pinkroom est un groupe de rock progressif polonais qui, comme beaucoup de groupes de rock progressifs polonais de ma connaissance, ne fait pas tout comme tout le monde, comme en témoigne cet album intitulé Psychosolstice.

Bon, ce n’est pas tout à fait exact: Pinkroom s’inspire fortement de Porcupine Tree, qui semble être le nouveau groupe de référence pour les musiciens de prog qui ne veulent plus aller pomper Yes ou Genesis. Notez d’ailleurs qu’on a longtemps accusé Porcupine Tree de pomper Pink Floyd, alors… Cela dit, il y a inspiration et inspiration; Pinkroom lorgne certes du côté de la bande de Steven Wilson, mais se permet également des incartades métal qui rappellent plutôt des groupes comme OSI ou des morceaux au violon.

Même si ce n’est pas exactement une musique qui respire le soleil et la joie de vivre (de ce point de vue, la pochette annonce la couleur – ou la non-couleur), Psychosolstice est un bon album qui réserve son lot de surprises et de variations. Sans être l’album de la décennie, ni même de l’année, il propose un rock progressif résolument moderne avec des influences plus diverses qu’il n’en a l’air. Qui plus est, l’ensemble est servi par de très bons musiciens. L’amateur peut faire bien pire que d’aller y risquer une oreille.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Pinkroom: Psychosolstice”

%d blogueurs aiment cette page :