Progstravaganza I-IX

N’insistez pas: celui-là, je ne vais pas vous le chroniquer en entier! Car Progstravaganza I-IX est un monstre: une compilation de compilations de rock progressif totalisant septante-neuf morceaux et près de dix heures de musique au total!

Mise en ligne par l’agence Prog Sphere Promotions, ce monument (3 GB au format ALAC; je sais, j’ai testé) comprend un mélange de groupes semi-connus et moins connus. J’y ai personnellement retrouvé des noms comme Astra, Birds and Buildings, Deluge Grander ou Fromuz, mais je dois vous avouer qu’il y en a bien la moitié dont je n’avais jamais entendu parler.

L’ensemble offre un éventail de genres qui va du jazz-rock au métal progressif plus ou moins extrême, en passant par le Rock In Opposition. Pour tout dire, je ne suis pas encore arrivé au bout, mais je ne serais pas étonné si on y trouvait du zeuhl (après vérification, il y en a aussi).

Tout ça ne serait rien d’exceptionnel si l’ensemble n’était disponible au prix que vous voulez, Oui, vous avez bien lu: si vous voulez télécharger le bazar pour pas une thune, c’est possible. Personnellement, j’ai posé dix euros, parce que ça me paraissait le minimum syndical, mais c’est à vous de voir.

Alors si vous avez envie d’écouter à quoi ressemble le rock progressif en 2013 sans devoir débourser des fortunes (et, si ça se trouve, le regretter ensuite), il n’y a sans doute pas mieux sur le marché que cette compilation Progstravaganza.

Et puis, une telle initiative, ça s’encourage!

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. fxguillois dit :

    j’ai donné mon obole… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :