Les brefs du samedi: Calaveyre / Oh. / Plini

Calaveyre / Oh. / Plini

Pour ces Restes du samedi de fin d’année, je vous propose un trio d’albums courts venus d’horizons divers: folk-rock alternatif avec Calaveyre, metal progressif expérimental avec Oh et guitar-hero prog avec Plini. Et en prime, un mini-tour du monde, qui part de la Bretagne pour aller en Australie via la Grèce.

Plini / Between the Buried and Me / TesseracT à Aarau

TesseracT à Aarau

Quand je vous dis que le KiFF d’Aarau est une salle qui commence solidement à s’imposer dans le domaine du prog en Suisse: ce vendredi, s’y produisaient trois formations majeures de la scène contemporaine: Plini, Between the Buried and Me, et TesseracT. Oui, rien que ça!

Caligula’s Horse: In Contact

Caligula's Horse: In Contact

Je crois qu’à l’instar d’Angry Metal Guy – oui, j’aime beaucoup ce site – je vais lancer le terme “leprouscore” au vu de la masse de groupes qui se lancent dans un rock progressif moderne et teinté de metal sur le modèle des Norvégiens. Dernier avatar en date, et non des moindres, Caligula’s Horse et leur dernier album en date, In Contact.

Very Prog Festival, jour 1: Amon Sethis, Spheric Universe Experience, DGM, Caligula’s Horse

Caligula's Horse - Very Prog Festival 2018

Ce week-end avait lieu à Toulouse le premier Very Prog Festival, deux jours consacrés au metal progressif sous toutes ses formes avec un programmation impressionnante: Caligula’s Horse et Sons of Apollo en têtes d’affiche, plus Persefone et DGM – et bien d’autres.

Toehider: “GOOD”

Cette chronique de “GOOD”, de Toehider, se doit de commencer par des plates excuses publiques à Gordon, mastonaute (entre autres) qui m’a signalé l’existence de ce groupe il y a très longtemps – mais toujours à un moment où j’avais une liste de lecture en surcharge. Il m’a donc fallu beaucoup (= trop) de temps pour finalement y jeter une oreille et c’était une erreur. Le temps, pas d’y jeter une oreille, donc.

“Ghost Mile” de Voyager, mon album de l’année 2017

Voyager: Ghost Mile
Cet article est le numéro 11 d'une série de 14 intitulée Albums de l'année

Après moult délibérations avec moi-même, j’ai décidé, pour l’année 2017, d’accorder la modérément prestigieuse récompense de “mon album de l’année” à Ghost Mile, de Voyager – à la fois pour l’album et pour leur prestation live à Zoug. La décision a été un peu difficile en l’absence d’un vrai coup de cœur, mais j’ai vraiment apprécié la fraîcheur de ce metal progressif mâtiné du meilleur du Hard-FM, accessible et complexe à la fois.

sleepmakeswaves: Made of Breath Only

sleepmakeswaves: Made of Breath Only

Un jour, j’écrirai un article sur la difficulté d’écrire des chroniques sur des albums qui se résument à “c’est bien, mais c’est juste bien” et je l’illustrerais notamment avec ce nouvel album de sleepmakeswaves, Made of Breath Only. Vous me direz que c’est aussi à cela que sert ma rubrique “les restes du samedi“, ce qui n’est pas faux.