Étiqueté : black-metal

Belzebubs (JP Ahonen) 1

Belzebubs

C’est grâce au sieur Imaginos que je découvre l’existence d’un webcomic consacré à une famille de black-metaleux « normale »: Belzebubs. Monsieur et madame s’habillent en noir, partagent le même mascara (et en foutent partout quand ils font des galipettes) et leurs enfants tracent des pentacles, invoquent des démons et brûlent des églises. La routine.

The Great Old Ones: EOD – A Tale of Dark Legacy 0

The Great Old Ones: EOD – A Tale of Dark Legacy

Dans la série des choses qui tombent mal, The Great Old Ones passent en concert à un kilomètre de chez moi, mais un soir où j’ai un autre truc de prévu. Zutre! Bon, du coup, je me console avec leur dernier album, EOD: A Tale of Dark Legacy. Enfin, « console », quand on parle de black-metal lovecraftien, ce n’est peut-être pas le terme le plus approprié…

Secrets of the Moon: Sun 0

Secrets of the Moon: Sun

Or donc, on a un groupe qui s’appelle Secrets of the Moon et qui fait un album intitulé Sun. C’est rigolo. Mais ce n’est pas pour cela que je l’ai acheté. À vrai dire, je ne sais plus trop pourquoi je l’ai acheté, sinon que c’était à La Citadelle, mais je ne le regrette pas non plus.

Alcest: Kodama 0

Alcest: Kodama

Pour rester dans la catégorie des albums qui flirtent avec le post-rock et autre chose, le duo français Alcest est un coutumier du genre et son nouvel opus, Kodama, perpétue sa recette post-rock +...

Ihsahn: Arktis 0

Ihsahn: Arktis.

Je suis toujours mystifié avec les albums de Ihsahn: je ne sais pas si c’est lui qui change constamment de style ou moi qui oublie d’un coup sur l’autre, mais ce Arktis. m’a une fois de plus pris par surprise avec un mélange détonnant de heavy-metal classique et de black-metal, avec un – gros – soupçon de progressif par-dessus.

Rotting Christ: Rituals 6

Rotting Christ: Rituals

Parmi les groupes que j’évite de mentionner au bureau, Rotting Christ, dont le nouvel album, Rituals, vient de sortir, figure en assez bonne place. Je vous laisse deviner pourquoi je publie cet article un samedi – et j’ai été gentil, je ne l’ai pas fait le samedi de Pâques.

Myrkur: M 2

Myrkur: M

Il n’y a pas si longtemps, je vous avais parlé de l’artiste danoise Amalie Bruun – guitare, piano et surtout voix – et de son EP de post-black-metal portant le même nom que son projetMyrkur. Ma conclusion avait été mitigée, pourtant me revoici à discuter de l’album, intitulé M. Qu’est-ce qui a changé?

Behemoth: The Satanist 0

Behemoth: The Satanist

Dans la tête – notez que je n’ai pas dit « le cerveau » – de la ménagère de moins de cinquante ans, qui dit heavy-metal dit satanisme. Behemoth est un groupe polonais qui a décidé de prendre le qualificatif au premier degré et de carrément appeler son dixième album The Satanist. Au moins, comme cela, les choses sont claires.

 

Myrkur 2

Myrkur

Myrkur, c’est un projet qui a fait pas mal de petits tours dans mes divers flux RSS: Fred Bezies en a parlé, mais c’est loin d’être le seul. Il faut dire qu’un album de post-black-metal à voix féminine, ce n’est pas banal. Même venant du Danemark.

 

Negură Bunget: Tău 0

Negură Bunget: Tău

Après ma précédente virée dans les étoiles, il est agréable de faire une balade dans les forêts fraîches et sauvages, surtout par ces fortes chaleurs. Bon, quand ces forêts se situent en Transylvanie, comme celles évoquées par le groupe de black-metal roumain Negura Bunget dans son nouvel album, Tău, il vaut mieux se préparer à des rencontres pas forcément des plus plaisantes.

Arcturus: Arcturian 2

Arcturus: Arcturian

Dans le monde du métal progressif, il y a les clones de Dream Theater et il y a des groupes qui essayent de faire des choses vraiment originales. Arcturus est un groupe norvégien qui tombe dans la seconde catégorie, preuve en est Arcturian, leur dernier album en date.

Enslaved: In Times 0

Enslaved: In Times

Un nouvel album d’Enslaved – ici, In Times – c’est toujours un exercice amusant de montagnes russes: le groupe norvégien a trouvé le moyen de mélanger black-metal et rock progressif et ainsi de semer la confusion dans deux communautés musicales que, d’ordinaire, tout oppose ou presque.

 

The Great Old Ones: Tekeli-li 0

The Great Old Ones: Tekeli-li

J’ai parfois l’impression qu’une grande partie de mes goûts culturels peuvent se résumer par « je n’aime pas X, mais… » Exemple concret: je n’aime pas H.P. Lovecraft, mais Tekeli-li, album du groupe français The Great Old Ones inspiré par Par-delà les montagnes hallucinées, est très bien.