death-metal

94 posts

Frozen Crown: The Fallen King

Frozen Crown: The Fallen King

Alors on ne va pas se mentir: au titre d’album le plus original de l’année, The Fallen King du groupe italien Frozen Crown n’a aucune chance. Je veux dire, même le nom du groupe et le titre de l’album sont de gros clichés. N’empêche que ce power-metal ultra-mélodique à voix féminine dépote bien!
Omnium Gatherum: The Burning Cold

Omnium Gatherum: The Burning Cold

Je suppose qu'un jour, le groupe finlandais de death-metal mélodique Omnium Gatherum s'est posé la question "jusqu'où peut-on aller en mélodique?". Je suppose également qu'ils n'ont pas encore trouvé la réponse, si j'en juge par The Burning Cold, leur dernier album.
Oceans of Slumber: The Banished Heart

Oceans of Slumber: The Banished Heart

Je crois qu'il faut juste que j'arrête d'essayer de chroniquer des albums de Oceans of Slumber. J'avais quelque peu galéré sur les deux précédents albums, Blue et Winter, et leur nouvelle galette, The Banished Heart, me prouve juste que ce groupe a beau être très bien, il n'est pas vraiment pour moi.
Under Siege

Under Siege

Un des trucs qui est toujours rigolo avec le metal, c'est le côté "devinez la nationalité". Du coup, pour le premier album de Under Siege, le fait d'avoir une piste d'intro qui s'intitule "Blàr Allt Nam Bànag" laisse présumer d'origines nordiques – ou à tout le moins celtes, à l'ouï des cornemuses et du melodeath qui suit. Raté: ce sont des Italiens!
Amorphis: Queen of Time

Amorphis: Queen of Time

Après un splendide Under the Red Cloud, j'attendais avec une certaine impatience le nouvel album d'Amorphis. Voici donc "Queen of Time" qui, d'une certaine manière, est bien dans la continuité du précédent: du death mélodique très mélodique avec une touche folk nordique.

Insomnium à Annemasse

Et allez, deuxième concert et autant de jours, cette fois-ci j'embarque avec Fulgan, qui est mon ami avant d'être mon beau-frère, pour aller voir Insomnium et leur death-metal mélodique. Direction Château Rouge, une très belle salle, moderne et tout, à Annemasse. Techniquement, Annemasse est en France, mais c'est tellement proche de la frontière qu'on peut…
Devilment: II – The Mephisto Waltzes

Devilment: II – The Mephisto Waltzes

Il faut dire ce qui est: le death mélodique, c'est cool, mais ça se prend quand même pas mal au sérieux. C'est pourquoi l'arrivée de Devilment sur ma platine, avec leur deuxième album, The Mephisto Waltzes, sonne comme un souffle d'air frais – mais plus metal que air, en fait.

Dreamshade: Vibrant

En relisant un peu au hasard certains de mes vieux billets, je suis tombé sur une chronique d'un groupe suisse, Dreamshade. Je me suis demandé ce qu'ils étaient devenus et paf! dix minutes plus tard, j'avais leur nouvel album, Vibrant, dans ma liste de lecture. Magie!
Serenity in Murder: The Eclipse

Serenity in Murder: The Eclipse

En fait, le metal, c'est un truc fractal: même les sous-genres les plus obscurs comportent des sous-sous-genres. Toujours. Ou alors on peut voir ça comme des ensembles stylistiques disparates qui se rentrent dedans de façon à la fois lubrique et non-euclidienne, c'est selon. Bref, j'ai écouté The Eclipse, de Serenity in Murder.