Étiqueté : Epica

Epica à Genève 2

Dragonforce / Epica à Thônex

Ce qu’il y a de bien, avec les concerts d’Epica, c’est que ça permet d’aller voir du métal en famille, avec ma dame, son frangin et sa dame à lui. Bon, sauf quand ça se déroule dans un endroit improbable, genre Colmar.

2

“The Quantum Enigma” de Epica, mon album de l’année 2014

Cet article est le numéro 9 d'une série de 10 intitulée Albums de l'année

Il y a des années où l’attribution du titre – moyennement convoité – de “album de l’année de tonton Alias” est laborieuse, au vu du nombre de candidats potentiels et d’autres où il s’impose comme une évidence. The Quantum Enigma d’Epica entre dans la seconde catégorie: ça fait depuis fin mai que j’en avais l’intuition et peu d’albums depuis m’ont fait hésiter.

4

Epica: The Quantum Enigma

S’il n’y avait pas les Finlandais dans la bagarre, on pourrait croire que “métal symphonique néerlandais” est un pléonasme et que ses représentants voyagent en groupe, car après Delain et Within Temptation, c’est Epica qui nous gratifie d’un nouvel album, intitulé The Quantum Enigma. Au passage, joli titre; on dirait presque du rock progressif. Ahem.

8

Lonewolf / Nightmare / Epica / Within Temptation / Nightwish à Colmar

Le plan du week-end était : monter à Colmar (quatre heures de train) et y retrouver Ghislain pour la « Hard Rock Session » de la Foire aux Vins, qui consiste en la bagatelle de cinq groupes de métal, dont trois du type « à chanteuse ». À savoir les régionaux Lonewolf et Nightmare, suivis par Epica, Within Temptation et Nightwish. Beau programme.

2

Xandria / Stream of Passion / Epica aux Docks, Lausanne

Résumé de l’épisode précédent: le nouvel album d’Epica, Requiem for the Indifferent, ayant laissé votre tonton Alias quelque peu, euh… indifférent, qu’en serait-il du concert des mêmes, ce samedi soir aux Docks de Lausanne? Pour l’occasion, le groupe néerlandais s’était adjoint les services de leurs compatriotes (très cosmopolites) de Stream of Passion et des Allemands de Xandria pour une soirée spéciale “métal à chanteuse”.

4

Epica: Requiem for the Indifferent

Epica, il faut qu’on parle. J’ai écouté ton dernier album, Requiem for the Indifferent et, comment dire?… Ce n’est plus un titre, c’est presque une profession de foi. Bon, je suis un peu méchant, mais tu sais qu’entre toi et moi, ça n’a jamais été le tout grand amour; je t’aime bien, mais il faut reconnaître que face à certaines de tes copines, comme Nightwish (non au hasard), tu fais un peu léger.

0

Sons of Seasons: Magnisphyricon

Sons of Seasons est un projet impliquant Oliver Palotai, guitariste et claviers de Kamelot et Epica, et Simone Simmons, chanteuse du même Epica. Magnisphyricon est leur nouvel – et excellent – album.

0

Kamelot: Poetry for the Poisoned

Et voilà Kamelot qui déboule avec Poetry for the Poisoned! À l’heure où le groupe américain (et non allemand, comme je l’ai longtemps cru; bon, il y a aussi des bouts de Norvégiens) semble faire beaucoup d’émules dans le genre métal symphonique, ce nouvel album a l’intention de remettre les pendules au milieu du village et mettre le feu à l’heure. Ou quelque chose dans ce goût-là.

3

Epica: Design Your Universe

Il y a peu – genre hier – je vous causais d’Amberian Dawn, groupe de métal à chanteuse sympathique, mais pas forcément très inspiré. En même temps que cet album, j’avais également acheté Design...