Étiqueté : Finlande

Ember Falls: Welcome to Ember Falls 3

Ember Falls: Welcome to Ember Falls

Vous m’avez sans doute déjà vu utiliser l’expression « la Finlande, c’est un peu le Japon de l’Europe ». Ember Falls, groupe finlandais découvert via Angry Metal Guy, le prouve de façon quasi-littérale avec son premier album, Welcome to Ember Falls, qui pourrait être la bande originale d’un animé dystopique, avec une poignée d’extra-terrestres dans des robots géants luttant contre une dictature néolibérale mondiale.

Corona Skies: Fragments of Reality 0

Corona Skies: Fragments of Reality

J’ai longtemps hésité entre faire cette chronique de Fragments of Reality, album du groupe finlandais Corona Skies, et me contenter d’une version abrégée pour les Restes du samedi de demain. J’avoue: malgré tous ses défauts, cet album m’amuse.

Circle: Terminal 0

Circle: Terminal

Les Finlandais, c’est pas des gens comme nous. Et c’est pas plus mal, parce que les « gens comme nous » sont souvent chiants, surtout en musique. Dans le cas présent, les Finlandais en question sont le groupe Circle, qui viennent de sortir Terminal, une sorte d’OVNI sorti des seventies, mais avec un smartphone et des drogues de combat.

Wintersun: The Forest Seasons 0

Wintersun: The Forest Seasons

On attendait Time II, mais le groupe finlandais de death-metal mélodique Wintersun nous livre à la place The Forest Seasons. Au moins, on reste dans la thématique du temps qui passe.

 

Mors Principium Est: Embers of a Dying World 1

Mors Principium Est: Embers of a Dying World

Bon, je vous préviens tout net: si vous n’aimez pas le death-metal, vous n’allez pas aimer cette chronique. Et probablement pas la prochaine, non plus. Mais commençons par le commencement: la mort. Ou, pour être plus précis, Mors Principium Est et leur nouvel album, Embers of a Dying World.

Dark Sarah: The Puzzle 2

Dark Sarah: The Puzzle

Dans le monde du metal symphonique à voix féminine, il y a les groupes qui cherchent à se démarquer de Nightwish et ceux qui, comme Dark Sarah, se disent que fuck that, ils vont faire un album qui s’appelle The Puzzle et qui est exactement comme Nightwish, mais en mieux. En plus, ils poussent le vice jusqu’à être finlandais, aussi.

Insomnium: Winter's Gate 2

Insomnium: Winter’s Gate

L’air de rien, le groupe finlandais Insomnium, déjà connu pour son death mélodique, est en train de faire tomber des barrières avec son nouvel album, Winter’s Gate. Par son format, d’abord: un seul morceau de quarante minutes – pile! – au service d’un concept-album qui parle d’une histoire de vikings. Le livret du CD vient d’ailleurs avec une nouvelle incluse et il existe même une version avec le livre audio en plus de l’album.

Moonsorrow: Jumalten Aika 0

Moonsorrow: Jumalten Aika

Coup de bol: Jumalten Aika, le titre du dernier album de Moonsorrow, est à peu près lisible. Parce que le concept « pagan-metal finlandais chanté en finnois avec des titres en finnois », c’est un peu le défi pour les claviers normalement constitués, le festival du tréma en folie. Pour ceux que ça intéresse, ça signifie « L’Âge des Dieux »; pour ceux que ça n’intéresse pas, aussi.

Throes of Dawn: Our Voices Shall Remain 4

Throes of Dawn: Our Voices Shall Remain

Il y a parfois des évolutions qui me mystifient. Témoin Throes of Dawn, un groupe de black-metal finlandais qui, au fil de ses vingt ans d’existence, finit par sortir un album comme Our Voices Shall Remain, qui s’apparente à un croisement entre Porcupine Tree, Anathema et du Pink Floyd tardif.

Octopode 2016 – Sonata Arctica 0

Sonata Arctica à Octopode 2016

Genève n’a pas exactement la réputation d’être une région débordante d’activité festive, mais ça n’empêche pas que, parfois, on se retrouve avec des événements surprenants, tel ce festival Octopode, qui propose chaque année deux jours de festival gratuit avec des groupes locaux et des pointures internationales.

Omnium Gatherum: Grey Heavens 0

Omnium Gatherum: Grey Heavens

Après les Hâvres Gris de Tolkien, voici les Cieux Gris – Grey Heavens – de Omnium Gatherum! Rassurez-vous, vous avez échappé au jeux de mots sur les cinquante nuances. Encore que: comme on parle ici de death-metal mélodique, il y a des chances qu’on ait du brutal qui fait du bien.

Amorphis: Under the Red Cloud 0

Amorphis: Under the Red Cloud

C’est peut-être moi, mais à l’écoute de Under the Red Cloud, j’ai l’impression que plus ça va, plus les Finlandais de Amorphis rajoutent du mélodique dans leur métal progressif. Sans enlever du métal pour autant. Ce n’est pas très raisonnable: à force d’empiler des trucs comme ça, on risque l’accident nucléaire.