Étiqueté : Grèce

Septicflesh: Codex Omega 2

Septicflesh: Codex Omega

Le hasard de l’ordre alphabétique dans mes listes de lecture fait que je retrouve parfois des albums qui se ressemblent. Ainsi, ce nouvel album de Septicflesh, Codex Omega, situé juste à la suite du dernier opus de Samael. Dans le genre « suite de délicatesses », on ne fait pas beaucoup mieux.

Gravitysays_i: Quantum Unknown 0

Gravitysays_i: Quantum Unkwown

J’admets: vous avez le droit de ricaner. Si Gravitysays_i ne gagne pas le pompon du nom de groupe de prog le plus prog, je ne sais pas ce qu’il faut! Cela dit, si je vous en cause, c’est surtout à cause de leur album, Quantum Unknown, dont le titre résume lui aussi assez bien le concept.

Need: Hegaiamas – A Song for Freedom 1

Need: Hegaiamas – A Song for Freedom

Ce mois de février a été riche en découvertes, surtout dans le domaine du prog moderne. Hegaiamas est le dernier album d’un groupe grec, Need, qui opère à la frontière entre rock progressif et métal progressif et qui prouve que c’est souvent sur les frontières qu’il se passe des choses intéressantes.

Rotting Christ: Rituals 6

Rotting Christ: Rituals

Parmi les groupes que j’évite de mentionner au bureau, Rotting Christ, dont le nouvel album, Rituals, vient de sortir, figure en assez bonne place. Je vous laisse deviner pourquoi je publie cet article un samedi – et j’ai été gentil, je ne l’ai pas fait le samedi de Pâques.

0

Septicflesh: Titan

Y’a pas à dire: Septicflesh, c’est du spécial. Et du brutal, aussi, mais surtout du spécial. Bon, ce jugement se fait à l’aune de deux albums: Titan, le dernier en date, et The Great Mass, que j’avais chroniqué à l’époque. Il faut dire que les Grecs de Septicflesh pratiquent un mélange pas piqué des hannetons, à base de death métal, de métal progressif et de musique symphonique.

0

Until Rain: Pandemic

J’ai découvert le groupe grec Until Rain au travers de leur récent EP, Pandemic, qui propose un métal progressif qui rappelle celui du Fates Warning des débuts. 

0

Borderline Syndrome: Stateless

Il y a des fois où je me dis que je suis trop influençable, comme par exemple quand j’achète l’album d’un groupe grec totalement inconnu – en l’occurrence Stateless, de Borderline Syndrome – sur la seule foi d’une chronique lue je ne sais même plus où (sans doute Progarchives).

1

Rotting Christ : Aealo

Avant toute chose, je tiens à m’excuser auprès de mes (rares) collègues qui lisent ce blog : si j’ai choisi pour cette chronique un groupe grec nommé Rotting Christ, ce n’est pas dans le but...

0

Neverland: Ophidia

Avec sa pochette très style-genre et son nom à rallonge, l’album Ophidia de Neverland (ou, plus officiellement, « Dreamtone & Iris Mavraki’s Neverland ») est bien plus intéressant qu’il n’y paraît de prime abord. Ne serait-ce que...