Étiqueté : humour

Le Grand méchant renard 3

Le Grand méchant renard

Histoire de fêter dignement le 14 juillet, je vais vous parler d’un truc français. J’ai souvent tendance à dire que « à la française » est un synonyme de « en moins bon ». Il y a des exceptions, mais, comme je me souviens de quelques abominations des années 1980, les films d’animation figuraient encore en bonne place dans cette catégorie. Mais, là encore, les choses changent et Le Grand méchant renard est une bonne surprise.

The Secret Life of Pets 2

The Secret Life of Pets

Mardi soir, l’indigence télévisuelle étant ce qu’elle est, ce fut séance rattrapage DVD avec le dessin animé The Secret Life of Pets – en français, Comme des bêtes, parce que la France est aux traductions WTF de titres ce que le Japon est au WTF tout court. Passons.

« Le Grand n’importe quoi », de J.M. Erre 0

« Le Grand n’importe quoi », de J.M. Erre

Ce n’est pas un titre, c’est une profession de foi: Le Grand n’importe quoi, de J.M. Erre est un roman qui emprunte plus au pastiche surréaliste qu’à la science-fiction, une sorte de fable absurde qui est à la fois une tarte à la crème et un grand cri d’amour envers la littérature en générale et celle de l’imaginaire en particulier.

What the Future 0

What the Future

Au hasard des derniers Mercredis de la SF genevois, j’ai récupéré la bande dessinée What the Future, de MO/CDM, parue aux éditions Fluide Glacial. C’est un peu « les Bidochons du futur »: une famille avec papa, maman et le fiston ado à une période mal définie, mais au moins deux siècles dans l’avenir.

Sérial Râlistes 0

Sérial Râlistes

OK; j’avoue, je suis en retard sur mes chroniques musicales – et avec tous les disques qui déboulent ces jours, ça ne va pas s’arranger – alors pour ce vendredi, je vais vous balancer une ch’tite connerie vue sur Facebook et qui m’a beaucoup fait rire: le Tumblr Sérial Râlistes, une belle collections de mèmes francophones et un peu méchants sur le jeu de rôle.

"Professor Moriarty: The Hound of the D'Urbervilles", de Kim Newman 2

« Professor Moriarty: The Hound of the D’Urbervilles », de Kim Newman

Vous connaissez l’histoire: un génie et son ami, associé et biographe qui partagent une colocation dans une pension tenue par une charmante vieille dame, dans le Londres de la fin du XIXe siècle. Eh bien Professor Moriarty, de Kim Newman, reprend et retourne l’histoire en la regardant par l’œil de l’antagoniste.

Generic toilet tissue for cheap assholes 8

Un problème de connards

Une de mes nouvelles expressions fétiches, c’est « ce n’est pas un problème de XYZ, c’est un problème de connards« , où XYZ est un phénomène de société quelconque. Je crois qu’une des premières fois où je l’ai sortie, c’était au cours d’une discussion avec Axelle sur le narrativisme en jeu de rôle. Pour poser le niveau, donc.

Le pixel quantique (Boulet: Notes 10) 4

Le pixel quantique (Boulet: Notes 10)

En rédigeant cette chronique du dixième tome des Notes de Boulet, intitulé Le pixel quantique, je m’aperçois que j’ai fait l’impasse sur le neuvième. Et sur pas mal d’autres, également. Bon, ce n’est pas très grave: en règle générale, si c’est Boulet, c’est bien.

Deadpool Movie 4

Deadpool, le film

L’idée d’adapter en film Deadpool, le super-héros le plus barré de la tronche de l’univers Marvel, ressemblait à une gageüre. Le genre de projet casse-gueule qui faisait saliver tous les fans, tout en leur causant des sueurs froides.

Deadpool: L'Art de la Guerre 0

Deadpool: L’Art de la Guerre

Mon épouse, qui connaît – de trop près – mes mauvais goûts, m’a offert, pour mon anniversaire, Deadpool: L’Art de la Guerre, une courte BD sur le Mercenaire à Grande Gueule et sur Sun Tzu. Brièvement, pour ce dernier.

"Vieux flic et vieux voyou", de Frédéric Urbain 6

« Vieux flic et vieux voyou », de Frédéric Urbain

Dans la paisible maison de retraite « Les Pinèdes », il n’y a pas de pins, mais il y a Gégé et Pépé. Gégé pour « grande gueule », ancien flic, et Pépé pour « pickpocket », ancien malfrat. Ce sont eux les Vieux flic et vieux voyou du titre de cette joyeuse pochade policière, signée Frédéric Urbain et parue sous licence Creative Commons Zéro chez Framabooks.

"The Annihilation Score", de Charles Stross 0

« The Annihilation Score », de Charles Stross

De retour d’urgence d’une mission diplomatique, le professeur Dominique « Mo » O’Brien découvre chez elle une vampire, qui se trouve également être une ex de son mari. La situation devient encore plus complexe quand son violon maudit s’en mêle, au point que le mari en question – qui n’a honnêtement pas grand-chose à se reprocher – doit lancer des imprécations en énochien ancien pour que tout le monde se calme.