instrumental

111 posts

Aesthesys: Achromata

Aesthesys: Achromata

Un des aspects les plus difficiles de la vie de blogueur musical, c’est d’arriver à tenir la cadence, entre les sorties attendues et les découvertes géniales. C’est pourquoi Achromata, dernier album en date d’Aesthesys, qui entre dans la seconde catégorie, a mis autant de temps à avoir sa chronique.
Left Unsaid: The Pages Torn Out

Left Unsaid: The Pages Torn Out

Je ne sais pas ce qu’il y a dans l’atmosphère du côté de Grenoble, mais il y a un sacré vivier de groupes de metal, surtout de metal progressif et assimilés. C’est de là que vient Left Unsaid, qui m’a contacté pour que je chronique leur premier album, The Pages Torn Out.
We Stood Like Kings: USA 1982

We Stood Like Kings: USA 1982

Le post-rock et moi, vous le savez, c’est un mélange d’intérêt pour un genre instrumental qui est capable de tisser des ambiances impressionnantes et qui, cependant, peine à se renouveler. Si j’ai choisi de m’intéresser à l’album USA 1982 de We Stood Like Kings, c’est parce que la chronique de Totoromoon a su m’attirer en mentionnant le film Koyaanisqatsi, dont cet album est censé être la bande originale alternative.
Glaston: Inhale/Exhale

Glaston: Inhale / Exhale

Il faut souvent qu’un blogueur français – en l’occurrence, le site Neoprog – écrive un billet sur un excellent groupe suisse de post-rock pour que je le découvre. C’est presque vexant. Dans le cas présent, il s’agit de Inhale / Exhale, le dernier album de Glaston.
Calaveyre / Oh. / Plini

Les brefs du samedi: Calaveyre / Oh. / Plini

Pour ces Restes du samedi de fin d’année, je vous propose un trio d’albums courts venus d’horizons divers: folk-rock alternatif avec Calaveyre, metal progressif expérimental avec Oh et guitar-hero prog avec Plini. Et en prime, un mini-tour du monde, qui part de la Bretagne pour aller en Australie via la Grèce.

Vinc2: Rescued from Drowning

Il y a cinq ans, Vinc2, pseudo derrière lequel se cache le dénommé Vincent Coudert, avait sorti un premier album, By the Third Sea – que j’avais brièvement chroniqué il y a un an, parce que Suisse. Son nouvel opus, Rescued from Drowning, est sorti il y a quelques semaines et je me dis qu’il serait peut-être temps de se plonger dans son étrange ambiance.
Quantum Fantay: Tessellation of Euclidean Space

Quantum Fantay: Tessellation of Euclidean Space

Et le prix du titre d’album WTF de l’année revient à Quantum Fantay et son Tessellation of Euclidean Space! En même temps, il faut avouer que le space-rock a toujours eu un goût immodéré pour les intitulés abscons et surréalistes. Et les pochettes moches, aussi, hélas!
Flicker Rate: Skylight EP

Flicker Rate: Skylight EP

Je suis un petit peu frustré avec Flicker Rate: ce projet solo d’un jeune musicien britannique, Spencer Bassett, a déjà produit trois EP, dont Skylight est le dernier en date. J’avais précédemment chroniqué Reframe, le précédent, dans un “reste du samedi”.
Toundra: Vortex

Toundra: Vortex

Il m’aura donc fallu cinq mois pour découvrir Vortex, le dernier album des Espagnols de Toundra, groupe de post-rock découvert en concert à l’Usine début avril. Découverte qui confirme l’impression du live-report: ça dépote grave!
Fleuve: S/T

Fleuve: S/T

Je ne sais pas si c’est particulier à la France ou si c’est simplement un biais de lecture dû à mes sites de référence, mais la scène post-rock française m’apparaît singulièrement conséquente. Ainsi, Fleuve est une formation de la région parisienne dont j’ai découvert le premier album, intitulé “S/T” – je suppose que sans veut dire “sans titre”, ce qui est paradoxal – par un live-report de Totoromoon.
Violet Cold: Magic Night

Violet Cold: Magic Night

Ce qu’il y a de bien avec Magic Night, le dernier album de Violet Cold, c’est que le titre comme le nom du groupe annoncent la couleur: c’est sombre, avec des teintes de violet profond et le froid d’une nuit d’hiver, et que c’est un peu magique aussi.