instrumental

111 articles

fractures

fractures

Si le bruit des os brisés, les craquements de phalanges et le math-rock vous indisposent: passez votre chemin! Même si le groupe français fractures ne livre ici qu’un EP éponyme très bref – six pistes et un quart d’heure – sa thématique est limpide.
God Is an Astronaut: Helios/Erebus

God Is an Astronaut: Helios/Erebus

En attendant la prochaine navette pour Bételgeuse via Orion et les Perséides, j’ai Helios/Erebus, le dernier album de God Is an Astronaut, dans les oreilles. Via les systèmes haptiques de ma combinaison, je peux sentir les vents solaires d’étoiles inaccessibles, les rayonnements gamma de quasars invisibles; pour un peu, je pourrais presque goûter l’herbe de l’Irlande, terre natale de ces fleurons du post-rock.
Anathème: Fūjon

Anathème: Fūjon

Avec Fūjon de Anathème, c’est Thias qui va être content: voici un titre d’album avec un macron (c’est l’accent plat sur le u)! Ces considérations typographiques mises à part, il n’est pas le seul à trouver dans cet album de post-rock français de quoi être satisfait.
In Limbo: Interstices

In Limbo: Interstices

Au bingo de tonton Alias, l’album Interstices du groupe In Limbo coche à lui tout seul un grand nombre de cases: groupe français, rock progressif, instrumental, prix libre et Creative Commons (partage dans les mêmes conditions). Ah, et “très bon”, également.
Sithu Aye: Invent the Universe

Sithu Aye: Invent the Universe

Je vous avais prévenu: le métal progressif instrumental, ces temps, j’en suis blindé. Aujourd’hui, c’est Invent the Universe, album d’un jeune musicien écossais connu sous le nom de Sithu Aye, qui propose une musique lumineuse, teintée de sonorités électroniques.

 

DEfacED: Dark Planets

DEfacED: Dark Planets

Je ne peux m’empêcher d’avoir un petit sentiment de déjà-vu avec ce Dark Planets, du groupe marseillais DEfacED: du métal progressif instrumental français de très bonne facture, il doit y avoir un nid… Quand on en aura marre des matchs PSG-OM (c’est-à-dire hier) on pourra faire un concours entre DEfacED et STÖMB – mais pour le moment, je vais essayer de ne pas faire de comparaisons.