Lacuna Coil: Broken Crown Halo

Le groupe italien de nu-metal (plus ou moins) progressif Lacuna Coil fait partie de ces formations envers lesquelles j’ai un sentiment un peu ambigü et leur nouvel album, Broken Crown Halo, ne fait pas grand-chose pour dissiper cette impression. Le problème n’est pas tant qu’il fasse de la mauvaise musique, mais plutôt qu’ils font un peu toujours la même.

Lacuna Coil: Dark Adrenaline

Lacuna Coil et moi, c’est compliqué. En ce moment, je suis en train d’écouter Dark Adrenaline et j’aime plutôt bien. Le souci est que, dans mon expérience, le métal semi-progressif, tendance nu-métal, à deux voix du groupe italien a tendance à me lasser assez vite. Pour être plus précis, à l’écoute, il me vient assez rapidement à l’esprit que ça tourne en rond.

Donc, pour le moment, Dark Adrenaline est encore dans la période “état de grâce” et je me prends de nouveau à bien apprécier l’album. À vrai dire, et ce malgré mes réserves sus-mentionnées, j’ai toujours bien aimé Lacuna Coil; je dois avouer avoir toujours eu un faible pour les duos vocaux mixtes, c’est pourquoi je suis une des rares personnes à apprécier la présence de Marko Hiettala sur les albums de Nightwish. Dans le cas présent, Cristina Scabbia et Andrea Ferro sont très efficace.

Lire plusLacuna Coil: Dark Adrenaline

Amaranthe

Chère Amaranthe,

Comme on dit sur les Internets, j’ai vu ce que tu as fait là. Ton premier album éponyme, dont le titre rappelle étrangement un morceau de Nightwish, alors que tu donnes dans le métal symphonique variante “à chanteuse”, c’est pas super subtil, tu ne trouves pas?

En plus, jouer sur les contrepoints voix féminine mélodique / hurleur patenté, ce n’est pas des plus original non plus. Et je ne parle pas de tes mélodies pop-métal qui, à la première écoute dans un magasin spécialisé dans les mangas, m’a fait demander “c’est la musique de quel animé?”

Lire plusAmaranthe

Sleeping With Sirens: With Ears to See and Eyes to Hear

Ce qu’il y a de bien avec les vraies boutiques réelles qui vendent des vrais disques, c’est qu’au bout d’un moment, on a droit à des recommandations de disques qui sont en général plus fiables que celles de Last.fm. C’est comme ça que je me suis retrouvé avec cet album du groupe américain Sleeping With Sirens au titre improbable de With Ears to See and Eyes to Hear.

Techniquement, on pourrait dire que Sleeping With Sirens est du métal à chanteuse, en ce sens que c’est du métal et qu’il y a une chanteuse, mais, d’une part, on est assez loin des envolées symphoniques tendance Walt Disney (avec une princesse et plein de bons sentiments) habituellement associés au style et, d’autre part, la chanteuse est un chanteur.

Toujours est-il qu’on est ici, on est plus dans un genre nu-métal énervé à la Linkin Park des âges héroïques, mâtiné de Lacuna Coil pour les contrepoints en vocaux hurlés.

En fait, un peu tout le monde hurle dans Sleeping With Sirens: les chanteurs, les guitares et, si ça se trouve, le batteur aussi. Ça fait très “jeunesse surexcitée” dans l’ensemble, mais avec un réel talent dans les compositions. Ce n’est certes pas de l’alambiqué façon rock progressif, mais on est également assez loin des compositions ultra-classiques que l’on peut subir sur la bande FM.

Lire plusSleeping With Sirens: With Ears to See and Eyes to Hear

Apocalyptica: Worlds Collide

Que voici un album qui porte bien son nom: au menu du dernier album de nos métallovioloncellistes préférés, de la collision frontale d’univers plein pot! Bon, quelque part, Apocalyptica est un groupe coutumier du fait: ça fait déjà quelques temps qu’ils jouent le mélange des genres, à interpréter Metallica ou Faith No More au violoncelle.

Ce nouvel album, c’est du more of the same, à un point qui me rend perplexe. Les morceaux apocalyptiquiens typiques alternent avec du gros métal qui tache et dont on se demande un peu ce qu’il peut bien foutre là. Un peu comme si le groupe avait invité des potes à eux à faire les zazous sur leur album pendant qu’ils vont boire des bières.

Cela dit, des guest stars, il y en a par paquets — à commencer par le chanteur de Rammstein, qui vient faire une reprise du “We Can Be Heroes” de David Bowie, en allemand. J’en connais une qui va exploser en entendant ça… Il y aussi la chanteuse de Lacuna Coil et quelques autres.

Lire plusApocalyptica: Worlds Collide