Jack Wolfgang, tome 3: Un Amour de Panthère

Jack Wolfgang, tome 3: Un Amour de Panthère

La fin du précédent tome de Jack Wolfgang laissait présager des tensions entre le loup gastronome éponyme, accessoirement agent de la CIA, et la panthère (également éponyme, dans le cas présent) qui accompagnait ses nuits. Ce troisième tome de la BD, intitulé donc Un Amour de Panthère, confirme la chose.

“Crimes, Aliens & Châtiments”, de Pierre Bordage, Laurent Genefort et Laurent Whale

"Crimes, Aliens & Châtiments", de Pierre Bordage, Laurent Genefort et Laurent Whale

Trois auteurs, trois détectives, trois affaires nébuleuses qui mélangent Crimes, Aliens & Châtiments – et ce sont Pierre Bordage, Laurent Genefort et Laurent Whale qui s’y collent! Classique? Pas vraiment, parce qu’Ils sont arrivés!

Jack Wolfgang, tome 2: Le Nobel du pigeon

Jack Wolfgang, tome 2: Le Nobel du pigeon

Jack Wolfgang, critique gastronomique et agent de la CIA – et accessoirement loup bipède – se retrouve à enquêter sur l’assassinat mystérieux d’un magnat de l’économie chinoise. Se pourrait-il que ce meurtre soit lié à l’attribution du Prix Nobel? Spoiler: oui. D’ailleurs, ce deuxième tome des aventures de Jack Wolfgang s’intitule Le Nobel du pigeon.

Valérian: Shingouzlooz Inc.

Valérian: Shingouzlooz Inc.

Valérian et Laureline, agents spatio-temporels, s’apprêtent à arrêter un androïde soupçonné de fraude fiscale, quand apparaissent successivement un thon quantique, des Shingouz paniqués dans un vaisseau pourri et Monsieur Albert, très fâché, dans une 4L à propulsion hyperluminique. C’est ainsi que commence Shingouzlooz Inc., le nouvel album de la collection Valérian vu par…

“L’homme qui traversa la Terre”, de Robert Darvel

"L'homme qui traversa la Terre", de Robert Darvel

L’invention de Louis Zèdre-Rouge, un rayon qui permet de voyager à travers la matière solide, aurait pu lui assurer gloire et fortune, mais l’accident qui a causé la mort de sa bien-aimée Emerance, fille du magnat de Funcal, a signé sa perte. Mais était-ce vraiment un accident? C’est ce que vous saurez en lisant L’homme qui traversa la Terre, de Robert Darvel!

« Le Grand n’importe quoi », de J.M. Erre

« Le Grand n’importe quoi », de J.M. Erre

Ce n’est pas un titre, c’est une profession de foi: Le Grand n’importe quoi, de J.M. Erre est un roman qui emprunte plus au pastiche surréaliste qu’à la science-fiction, une sorte de fable absurde qui est à la fois une tarte à la crème et un grand cri d’amour envers la littérature en générale et celle de l’imaginaire en particulier.

“La Ligue des Héros”, de Xavier Mauméjean

"La Ligue des Héros", de Xavier Mauméjean

Ils étaient quatre. Quatre héros à se dresser, lorsque Peter Pan et ses séides du Pays de Nulle Part ont envahi la Terre depuis Kensington Gardens, en 1898. Lord Kraven, Lord Africa, English Bob et le Maître des Détectives formaient La Ligue des Héros et c’est leur histoire que nous narre Xavier Mauméjean.

“Anno Dracula”, de Kim Newman

"Anno Dracula", de Kim Newman

Je crois avoir déjà mentionné une fois ou trouze mille que je ne suis vraiment pas un fan des vampires. Pourtant, je me suis lancé dans la lecture de Anno Dracula, de Kim Newman, après avoir lu son Moriarty. J’avoue que j’ai plus été attiré par le côté “pastiche victorien” que par celui de l’horreur …

Lire plus

“Professor Moriarty: The Hound of the D’Urbervilles”, de Kim Newman

"Professor Moriarty: The Hound of the D'Urbervilles", de Kim Newman

Vous connaissez l’histoire: un génie et son ami, associé et biographe qui partagent une colocation dans une pension tenue par une charmante vieille dame, dans le Londres de la fin du XIXe siècle. Eh bien Professor Moriarty, de Kim Newman, reprend et retourne l’histoire en la regardant par l’œil de l’antagoniste.

Mickey’s Craziest Adventures

Mickey's Craziest Adventures

Tout fini par arriver: trente-cinq ans après avoir acheté mon dernier Journal de Mickey, me voici à acheter un album de la souris la plus connue du monde. Mais comme je suis très XXIe siècle, c’est Mickey’s Craziest Adventures, un délire que l’on doit à Lewis Trondheim (scénario) et Nicolas Keramidas (dessin).