Pelican

5 posts

Russian Circles: Geneva

Les mauvaises langues prétendront que la seule raison qui m'a poussé à acheter Geneva, le dernier album du trio post-rock Russian Circles, c'est un sentiment localo-nationaliste mal placé. Menteries pas vraies et erronées! J'ai également acheté le précédent, Station, mais il se trouve que celui-ci est le dernier en date.

Pelican: What We All Come To Need

Ce n'est pas sans une certaine appréhension que j'ai acheté le nouvel album des post-rockeux de Pelican, intitulé What We All Come To Need. Pelican est le groupe qui m'a réellement intéressé au genre post-rock; je connaissais déjà Isis, mais je ne crochais pas aux vocaux gutturaux, le style instrumental me convenait nettement mieux. L'appréhension venait du fait que, malgré une prestation impressionnante en concert, l'album précédent, City of Echoes, ne m'avait pas du tout convaincu.  

Pelican au Romandie

Or donc, hier, je me suis offert un petit caprice en allant voir Pelican à Lausanne, au Romandie. Ça a l'air de rien, comme ça, mais Lausanne, c'est loin -- surtout en semaine, quand le dernier train est à minuit vingt... Du coup, de Pelican, je n'ai vu que 45 minutes. Tout juste assez pour…