Étiqueté : post-rock

Long Distance Calling : Boundless 2

Long Distance Calling : Boundless

Blablabla post-rock blabla toujours la même chose bla. Jusqu’au moment où un groupe comme Long Distance Calling arrive dans la place et balance un album comme “Boundless” et, soudainement, ce n’est plus le même cierge qui coule.

Studio Mézigue 2

Dans les studios de Radio-Erdorin

Qu’on soit bien clair: tout ce bigntz, c’est de la faute de Jess! S’il n’avait pas essayé de me brancher sur l’idée de faire des chroniques vidéos, je ne me retrouverais pas, comme un guignolo, à boulonner sur un script, à rassembler des clips et des images et à réfléchir à où installer mon matos pour le premier épisode de Radio-Erdorin.

0

God Is an Astronaut: Epitaph

Un titre en forme d’adieu, une musique plus planante et sombre que d’habitude, une couverture ultradépressive signée Fursy “Les Discrets” Tessier: Epitaph, le dernier album de God Is an Astronaut aurait, de prime abord, de quoi inquiéter. Le groupe irlandais songerait-il à remettre leurs harmoniques post-rock au placard – voire pire?

Fleuve: S/T 0

Fleuve: S/T

Je ne sais pas si c’est particulier à la France ou si c’est simplement un biais de lecture dû à mes sites de référence, mais la scène post-rock française m’apparaît singulièrement conséquente. Ainsi, Fleuve est une formation de la région parisienne dont j’ai découvert le premier album, intitulé “S/T” – je suppose que sans veut dire “sans titre”, ce qui est paradoxal – par un live-report de Totoromoon.

Oceanwake: Earthen 1

Oceanwake: Earthen

Le post-metal, pour moi, c’est un peu le genre “docteur Jekyll et Mister Hyde”: des ambiances planantes auxquelles s’adjoignent des mirs de guitares avec des riffs décapants, façon ponceuse industrielle. Nouvel exemple avec Oceanwake, groupe finlandais qui, avec Earthen, pousse la dichotomie à fond.

Allochiria: Throes 1

Allochiria: Throes

Le post-metal, quelque part, c’est un peu l’idée de poser des ambiances mélodiques, majestueuses et mélancoliques évoquant la fin d’un monde, puis d’avoir par-dessus quelqu’un qui hurle sa rage et refuse ce destin. En gros. Illustration avec Throes, du groupe grec Allochiria, découvert via Angry Metal Guy.

Totorro: Come to Mexico 0

Totorro: Come to Mexico

Avant toute chose, soyons clair: l’album Come to Mexico de Totorro n’a pas grand-chose à voir avec le Mexique et à peu près rien avec le dessin animé Ghibli du même nom. Je sais, c’est un peu décevant, mais ça ne veut pas dire que ce n’est pas inintéressant, non plus.