Rentre chez toi, âge adulte, t’es bourré

Family watching television 1958

À l’heure où je finis d’éditer ces lignes, je viens d’avoir dix-sept ans. OK, pour la troisième fois. Et OK aussi, je vous ai déjà fait cette blague plein de fois. Mafout, c’est mon anniversaire, chfais c’que j’veux, d’abord! Ce qui signifie que, techniquement – très techniquement, et avec beaucoup de mauvaise foi – je ne suis pas encore adulte. Ce n’est pas très grave: d’une part, j’ai déjà le droit de boire des bières et, d’autre part, l’âge adulte, c’est très 20e siècle.

Un problème de connards

Generic toilet tissue for cheap assholes

Une de mes nouvelles expressions fétiches, c’est “ce n’est pas un problème de XYZ, c’est un problème de connards“, où XYZ est un phénomène de société quelconque. Je crois qu’une des premières fois où je l’ai sortie, c’était au cours d’une discussion avec Axelle sur le narrativisme en jeu de rôle. Pour poser le niveau, donc.

Écoquartiers du XXIe siècle, mentalités du XIXe

Écoquartier Vauban, Fribourg

Au hasard de mes lectures, je suis tombé sur un article du site français Weka, intitulé Le comportement des habitants est inadapté aux écoquartiers. Il pose que le plus gros problème actuel que rencontre les quelques écoquartiers, c’est que les habitants en sont restés à une mentalité “hachélème” qui n’est pas du tout adapté à leurs spécificités.

 

La planète foot n’est pas une démocratie

Ne riez pas tout de suite, mais il fut un temps où j’aimais bien le football. Bon, d’accord, vous pouvez rire. De toute façon, il y a prescription. Et, à vrai dire, j’aime toujours l’idée du foot, à savoir le fait de courir dans l’herbe avec des potes et savater un ballon (et, de préférence, pas trop de tibias).

Je suis aussi sexiste (et j’espère que ça se soigne)

Y’a pas, dans nos sociétés, c’est quand même vachement cool d’être (avec ±10% d’erreurs expérimentales) un mec blanc hétéro avec un boulot et des sous. C’est confortable. En fait, le seul gros problème, avec ce plan, c’est que j’ai aussi une conscience.

Depuis quelques temps, on entend parler du féminisme; enfin, d’une nouvelle forme de féminisme. J’en avais parlé il y a deux ans, à l’occasion du hors-série de Charlie-hebdo intitulé Le féminisme est l’avenir de l’homme, mais je dois avouer que si le sujet m’avait intéressé sur le moment, les choses en étaient restées là. Bien évidemment, il a fallu que la polémique commence à toucher des milieux dont je me sente plus proche pour que je commence réellement à réfléchir sur le sujet.

Lire plusJe suis aussi sexiste (et j’espère que ça se soigne)

“The Time-Traveller’s Guide to Medieval England”, de Ian Mortimer

Vous avez réussi à mettre la main sur une machine à voyager dans le temps ou vous vous préparez à embarquer avec le Docteur, direction l’Angleterre du XIVe siècle? The Time-Traveller’s Guide to Medieval England, de Ian Mortimer, sera votre livre de chevet.

Cet ouvrage est, comme son nom l’indique, une sorte de guide de voyage pour ce que l’auteur décrit comme une terre étrangère, au même titre qu’une destination lointaine et exotique. Et il a raison, le bougre!

Lire plus“The Time-Traveller’s Guide to Medieval England”, de Ian Mortimer

Je suis homophobe (mais je me soigne)

Ces temps-ci, la blague-qui-ne-fait-pas-rire, c’est le fameux “je ne suis pas homophobe, mais…” suivi en général d’une sortie homophobe, du genre “les pédés, c’est pas des gens comme nous”. Moi, c’est le contraire: je suis homophobe, mais je ne vois pas pourquoi des questions de préférence sexuelle ou même de genre devraient être une excuse pour nier une égalité en droit.

« You Are Not So Smart », de David McRaney

Ça fait toujours bizarre de lire un bouquin qui, de base, vous traite d’abruti. Certes, You Are Not So Smart y met les formes, mais c’est quand même un peu l’idée derrière la petite cinquantaine de chapitres, qui traitent des différentes manières dont l’esprit humain fonctionne – et, surtout, ne fonctionne pas.

Autant dire que, si vous êtes des naïfs qui s’imaginent comme une machine pensante, rationnelle et objective, vous allez manger chaud ! Et même si vous pensez, à juste titre, que vous n’êtes en effet pas si malin que ça, vous allez vous apercevoir que vous n’êtes pas si malin de penser que vous n’êtes pas si malin : en vrai, c’est pire.

Lire plus« You Are Not So Smart », de David McRaney

Politiciens, parlez-moi d’avenir

L’inénarrable – et imprononçable – Greg Pogorzelski, qui sévit également dans les commentaires de ce blog, vient de nous gratifier sur Facebook d’un bref manifeste politique (sous licence Creative Commons no-derivatives non-commerciale) que je ne peux que recopier ici, tant il me paraît juste et en phase avec mes opinions personnelles.

Lire plusPoliticiens, parlez-moi d’avenir

District 9

Séance de rattrapage DVD hier soir avec District 9, film de science-fiction sud-africain de Neill Blomkamp que tout le monde, son frère et son petit chien a déjà vu depuis sa sortie en 2009. Et ce pour une bonne raison: il est bordélique, mais très bien.

Si l’idée de base – un peuple extra-terrestre forcé de vivre sur Terre dans un bidonville – n’est pas complètement originale (Alien Nation l’avait déjà faite, vingt ans avant), le propos résonne de façon différente dans une Afrique du Sud pas si post-apartheid que cela. Surtout, la forme, mélangeant un film traditionnel “caméra sur l’épaule” et des extraits de “fauxcumentaires” et d’émission de télévision, lui donne une force particulière.

Lire plusDistrict 9

Les Elfes, c’est un truc de vieux

On a tous ses petites fantasmes; moi – entre autres – j’aime bien les Elfes.

Cela dit, mis à part le fait que des créatures à l’apparence parfaite qui font tout mieux que les humains peut agacer les pisse-froid, le fait qu’ils puissent en plus vivre des siècles, voire des millénaires n’est pas sans conséquences, parfois douloureuses, sur le contexte des univers dans lesquels ils évoluent, conséquences pas toujours très bien maîtrisées par les auteurs.

Lire plusLes Elfes, c’est un truc de vieux

Revenu universel

Euro coins and banknotes

L’article de Romain Rivière, intitulé “Il faut rejeter la licence globale !” et au demeurant excellent, ne m’a pas tant interpellé à cause de son sujet que par l’autre cause qu’il défend: un revenu universel pour tous. C’est une idée à laquelle je réfléchis depuis pas mal de temps également – toujours dans le cadre de mes réflexions politico-rôlistiques – pour en arriver à une première conclusion: c’est une idée qui est révolutionnaire. Entendez par là qu’elle aurait un impact énorme sur la société.

L’idée de donner, sans condition, à toute personne adulte résidente (ou seulement citoyenne, les modalités se discutent) une allocation lui permettant de vivre à peu près décemment changerait radicalement les relations de travail. À l’heure actuelle – et sans même parler des relations d’amour-haine qu’entretiennent nos sociétés occidentales avec le travail en tant que valeur – le chômage est un fort incitatif pour accepter des travaux mal payés. Un revenu universel aurait l’effet de mettre le travailleur en position de force.

Je suppose qu’on peut trouver pas mal de défauts à ce système. Le principal qu’on me citera est sans doute que, si les gens peuvent vivre sans rien faire, ils ne feront rien. La réponse à cette affirmation est que si le revenu permet juste de vivre, il y a un incitatif à travailler; pour reprendre un slogan connu, c’est “travailler pour gagner plus”. Je crains cependant que cette réponse ne fasse que renforcer les aspects les plus absurdes de la société de consommation.

Lire plusRevenu universel