Étiqueté : webcomic

Belzebubs (JP Ahonen) 1

Belzebubs

C’est grâce au sieur Imaginos que je découvre l’existence d’un webcomic consacré à une famille de black-metaleux « normale »: Belzebubs. Monsieur et madame s’habillent en noir, partagent le même mascara (et en foutent partout quand ils font des galipettes) et leurs enfants tracent des pentacles, invoquent des démons et brûlent des églises. La routine.

Carlo Bossoli: Battle of Solferino 5

Carotte, Créateurs, Communs et Cagnotte

Pour ceux qui suivent les actualités de l’édition, de la BD et des licences libres – oui, tout ça à la fois – vous avez sans doute entendu parler de « l’affaire » Pepper & Carrot. En deux mots, il s’agit d’un webcomic réalisé par un créateur français, David Revoy, disponible gratuitement, sous licence Creative Commons. Or, récemment, Glénat a décidé de publier Pepper & Carrot. Et c’est là que les choses sont parties en vrille.

Sunstone, vol. 1 0

Sunstone, vol. 1

Avant toute chose: c’est la faute à Axelle. Je suppose qu’elle en est fière. Elle peut. Vous vous souvenez de la série « je n’aime pas N, mais… »? Eh bien Sunstone, bande dessinée signée Stjepan Šejić, en est une nouvelle illustration, avec en N le BDSM.

4

One Way

Un vaisseau spatial expérimental. Un équipage de huit cas sociaux. Une mission potentiellement sans retour. Des agendas secrets. C’est One Way, de Christopher Baldwin, une de mes plus récentes découvertes en matière de webcomics.

0

2×1, un webcomic comme son nom l’indique

Allez, ça faisait un moment que je ne vous avais pas parlé de webcomic; ça faisait aussi un moment que je n’en avais pas trouvé un chouette nouveau, en fait. Problème résolu grâce à 2×1, un OVNI à mi-chemin entre le comic-strip et le dessin de presse.

4

Formicapunk (Boulet: Notes 7)

Cruel dilemme, épisode N+1 : soit je vous parle des choses que je n’aime pas dans Formicapunk, le septième tome des Notes de Boulet, et je fais le billet le plus court de l’histoire de ce blog, soit je vous en dis tout le bien que j’en pense et je répète à l’envi les articles précédents.

3

La fontaine de médiocrité

Monsieur le Chien est un artiste qui me fascine. Il a une forme d’humour desprogiens qui fait qu’on ne sait trop s’il est vraiment un gros réac’ ou un gros blagueur. Plus vraisemblablement, les deux. C’est un peu apparent dans ses bandes dessinées « classiques », comme Féréus Le Fléau ou Didier Barcco, mais surtout dans ses planches sur Internet, regroupées dans ce nouvel album, La fontaine de médiocrité.

1

Didier Barcco

Âmes prudes, esprits sensibles, amateurs du bon goût et autres imperméables au deuxième degré, passez votre chemin! Monsieur le Chien est de retour avec Didier Barcco.