The Chant: A Healing Place

Amis du noir, du mélancolique et des longs morceaux déprimants, bonjour! A Healing Place, le dernier album de The Chant est fait pour vous: un groupe finlandais qui donne dans un rock progressif mélancolique à mi-chemin entre Porcupine Tree, Anathema et le rock gothique des années 1980.

A Healing Place est un de ces albums qui me laisse une impression globale plutôt positive, faite d’ambiances glacées – ce qui, en pleine vague de chaleur estivale, est toujours appréciable, mais qui peine à avoir des morceaux qui, pris séparément, font tilt.

On a donc droit à huit morceaux (dix sur la version “deluxe”) plutôt longs, entre six et huit minutes de moyenne, jouant sur un mode mineur et prenant leur temps pour poser une atmosphère mélancolique. Les musiciens sont plutôt doués, mais rien dans cet album qui n’ait pas déjà été entendu ailleurs. Je retiendrais cependant “Riverbed” et “Ocean Speaks” (ainsi que “Hearts Full of Snow” dans les bonus).

Si on est sensible à ce genre de musique – et je le suis – A Healing Place est un album agréable, qui réserve des instants de beauté fragile et, de façon plus générales, de belles ambiances. Pas transcendant non plus, mais plaisant. Ceux qui avaient déjà envie de jeter des objets lourds dans la télé lorsque passaient les clips des Sisters of Mercy feraient par contre mieux de trouver autre chose.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “The Chant: A Healing Place”

%d blogueurs aiment cette page :