Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002
Turdetans: Suite of Dreams

Turdetans: Suite of Dreams

Je ne reçois pas souvent des albums en service de presse et, le plus souvent, c’est le fait de formations qui débutent. Turdetans est un de ces groupes, qui a eu la gentillesse de me faire parvenir Suite of Dreams, leur premier album de rock progressif.

Turdetans est un trio, originaire de la région de Séville, tout au sud de l’Espagne. Leur rock progressif est très proche du néo-prog des années huitante, tant dans les sonorités que dans le format des compositions, avec un chant en anglais.

Comme son nom l’indique, Suite of Dreams est un album inspiré par le monde onirique. Ce qui est assez étonnant, c’est qu’il compte douze pistes (plus trois bonus) plutôt courtes, entre deux et six minutes. Cela dit, c’est trompeur, car les compositions s’enchaînent avec naturel, formant du coup une vraie suite d’un peu moins de quarante-cinq minutes.

J’avoue qu’il m’arrive d’être plus coulant sur un album reçu en service de presse que pour une galette que j’aurais achetée. Pour le coup, Turdetans me facilite la vie en signant une galette de qualité plus qu’honorable. Ce Suite of Dreams est composé plutôt adroitement et s’écoute avec plaisir.

J’ai cité la proximité avec le néo-prog, mais je retrouve dans cet album des sonorités qui le rapprochent également du prog symphonique des années 1970, avec notamment la présence marquée d’une sonorité de flûte, par exemple sur le splendide diptyque instrumental « Parasomnia / Rapid Eye Movement » et sur « Friends I ».

Et d’ailleurs, en parlant de Rapid Eye Movement, il y a également des passages, comme « I Will Be There », qui rappellent des accents plus modernes, semblables aux débuts de Riverside. Mais la sonorité globale de l’album me semble plus tournée vers le vintage que vers le contemporain.

Si le bilan est donc plutôt positif, surtout sur les parties instrumentales, il y a quelques petits défauts qui me gênent. En fait, sur ce point, Suite of Dreams me fait un peu penser au dernier album de Clepsydra: il n’y a rien de raté sur cet album, mais des petites imperfections – et là encore, surtout dans certaines parties vocales ou des enchaînements – qui me frustrent.

Si on part du principe que Turdetans signe ici son première album – même si j’ai l’impression que les musiciens ont pas mal de bouteille avec d’autres groupes – Suite of Dreams est assez impressionnant. Le côté rétro des sonorités et les divers défauts mentionnés m’empêchent d’être plus enthousiaste, mais c’est un album de rock progressif très honnête, que vous pouvez écouter sur Bandcamp.

Bonus: la non-vidéo de « Thousands of Angels »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :