Siwa desert

Vers L’Oasis: ma feuille de route pour 2019

Bon, à force de vous parler de ce projet d’Oasis – communauté pour créateurs décentralisés – il serait peut-être temps que je commence à m’y mettre. Un des principes d’IndieWeb, c’est le “selfdogfooding“, terme dérivé de l’expression américaine “eat your own dog food” et qui consiste à utiliser les produits que l’on développe.

Dans le cas présent, je me fixe ici comme “devoir de vacances” de devenir une sorte de projet-exemple pour L’Oasis. Ça va impliquer pas mal de choses.

Un blog pour les diriger tous

D’une part, un projet que je tourne dans ma tête depuis un petit moment, c’est de regrouper toutes mes activités bloguesques sous un seul toit, mais de ménager plusieurs portes d’entrées à cet abri.

Ceux qui connaissent mon blog depuis un moment savent que c’est “le blog des trucs qu’Alias aime bien”. En pratique, ça se traduit par un joyeux bordel, avec beaucoup de chroniques musicales, de la science-fiction sous de multiples formes, du jeu de rôle (un peu), quelques râlaisons de vieux gauchiste et des trucs plus ou moins inclassables.

L’idée que j’ai, c’est de créer plusieurs variantes du blog: une pour la musique (pour laquelle je pourrais reprendre le nom de Radio-Erdorin), une pour la SF (ce qui est partagé sur le site Planète SF), une ou plusieurs pour mes projets rôlistiques (Tigres Volants / Erdorin:2300, Freaks’s Squeele, le jeu d’aventures), etc. Le blog en lui-même resterait tel quel, mais il serait décliné en plusieurs points d’entrée.

L’avantage, c’est que ça me permettrait de tout gérer – ou presque – depuis une seule plate-forme. Le défaut, c’est que ça m’obligerait à rapatrier une blinde de contenus et, au mieux, ça risque d’être long et fastidieux.

Ça serait aussi l’occasion de rapatrier l’ancien blog et d’en intégrer le contenu – tout ou partie. J’ai aussi deux ou trois trucs sur Tumblr, comme le blog de secours (miroir automatisé de celui-ci) ou le site d’inspis En direct de Tigres Volants. Il faut que je réfléchisse si je les y laisse ou si je ramène également tout ça ici. Surtout que Tumblr, ces temps-ci, ça semble un peu sentir le sapin.

Réseaux soucieux

L’année 2018 est peut-être celle qui marque la fin de la lune de miel entre les réseaux sociaux centralisés et les internautes. Entre la fermeture annoncée de Google+ en avril prochain, le pétage de plombs de Tumblr sur le contenu NSFW ou les multiples révélations qui font que Facebook ressemble de plus en plus à un feu de poubelle hors de contrôle (lien en anglais), il y a de quoi se poser des questions.

D’autant que 2018 a également vu émerger un certain nombre de solutions alternatives: Mastodon semble être solidement établi en concurrent sérieux de Twitter et Peertube propose une approche nouvelle et intéressante pour l’hébergement et la diffusion des vidéos. Parallèlement, Flickr semble sortir de sa vrille mortelle, ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

Du coup, je pense que la “bonne résolution” pour 2019, c’est d’aller le moins possible sur Facebook. D’une part, je pense être encore plus agressif sur le filtrage des articles – notamment grâce à l’excellent utilitaire Social Fixer – pour virer un maximum des merderies “humoristiques” et autres tests àlakon qui pourrissent ma lecture.

D’autre part, et ce de façon générale, je vais pousser les lecteurs à venir sur le blog plutôt que de rester sur les plateformes de diffusion. Ça implique également moins publier sur les réseaux sociaux et être plus actifs sur les blogs et les forums spécialisés. J’ai l’impression que c’est plus efficace, plus “personnel” pour le réseautage, mais il faudra également blinder ça avec un bon suivi par flux RSS histoire d’être un minimum réactif.

Il faudra que je regarde d’un peu plus près certains projets que j’ai vu passer, comme MeWe – squatté par la communauté rôliste francophone anciennement sur G+ et sur lequel je me suis inscrit par curiosité – ou Osada. Plus généralement, je souhaite garder un œil attentif sur les outils qui utilisent le protocole de fédération ActivityPub. Je suis également sur Diaspora par curiosité, mais il faudrait que le projet évolue un peu plus vite pour que intéresser du monde.

Le vrai défaut des réseaux sociaux alternatifs, c’est que si tu y es tout seul, c’est quand même beaucoup moins intéressant. Le réseautage à l’aveugle a ses limites.

Hébergement spécialisé

Quand je parle de L’Oasis, il y a un type de plateforme sur lequel je suis franchement partagé, ce sont les plateformes qui sont à mi-chemin entre le réseau social et le site d’hébergement de médias. L’archétype, c’est YouTube, pour les vidéos, mais on peut aussi citer Flickr (photos) ou Wattpad (textes).

D’un côté, ce sont des outils très pratiques pour partager des types de création données, avec souvent des interfaces et des utilitaires très bien pensés, et souvent un public enthousiaste. De l’autre, on a les mêmes problèmes qu’avec les plateformes centralisées: conditions d’utilisations pénibles, un côté “silo” dont il est difficile de sortir.

À mon avis, c’est un peu du coup par coup. Le moins problématique, c’est Flickr qui, après son changement de propriétaire, semble vouloir repartir sur des bases plus saines. En plus, comme le site continue à soutenir franchement les licences Creative Commons, je ne vois pas de raisons de partir (ce qui m’arrange: j’y ai près de douze mille photos).

YouTube me casse sérieusement les pieds avec son robocopyright pénible qui a décidé de signaler mes vidéos au mépris des lois sur le droit de citation. Pour contrer cela, j’ai l’option Peertube en miroir, mais ça fait à chaque fois du boulot à double. Wattpad est moins pénible, mais j’ai un peu l’impression que le seul intérêt de ce site, c’est qu’il y a beaucoup de monde. Je suis aussi présent sur Scribay et sur Atramenta, mais je m’interroge sur la pertinence de cette présence. À suivre.

Théoriser l’Oasis

Sur un plan plus technico-théorique, j’aimerais me pencher plus sérieusement sur IndieWeb et voir comment intégrer ou articuler L’Oasis avec ce projet. Il y a à mon avis pas mal de bonnes idées à récupérer, mais j’ai également l’impression que c’est une approche bien plus technique – et pas forcément pensée pour des néophytes.

Dans l’idéal, j’aimerais bien boucler une version 1.0 de L’Oasis – avec un logo, par exemple. Un truc qui pourrait être partageable et – rêvons un peu – utilisable. Bien évidemment, c’est en grande partie l’expérience que j’ai l’intention de mener qui va servir de base pour arriver à une telle version, mais si pas mal de choses qui sont valables pour moi ne le sont pas pour tout le monde.

Il y a très longtemps, quelqu’un sur un forum rôliste – j’ai oublié qui, qu’il me pardonne s’il lit un jour ses lignes – m’a dit “oui, mais toi tu es un ornithorynque”. J’ai pris ça pour un compliment – voire pour une déclaration de foi. Parce que, quelque part, si je veux croire que l’écriture de fiction, sous forme de romans ou de jeux de rôle – est mon hobby premier, dans les faits ont pourrait me croire surtout chroniqueur musical ou en littératures de l’imaginaire.

J’ai la faiblesse de croire que mes activités sont plus homogènes qu’elles n’en ont l’air. Elles le sont sans doute moins que je ne l’aimerais, mais ce n’est pas très important non plus.

Du coup, me voici avec une feuille de route conséquente, mais comme je ne reprends le boulot que le 14, ça me laisse en gros trois semaines pour m’y attaquer. Bon, dans cet intervalle de temps, il devrait y avoir un, voire deux épisodes de Radio-Erdorin à produire. Et il n’est pas non plus impossible que je me tape des attaques de flemme ou des envies de défendre la France éternelle face aux hordes germanique.

Bref, on verra. Quoi qu’il en soit, j’aurais des choses à vous dire prochainement. À commencer par les dix ans de la version WordPress du blog début janvier. Par contre, ne m’en voulez pas si le rythme de parution des billets est un chouïa plus irrégulier entre Noël et Nouvel-An.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 commentaires sur “Vers L’Oasis: ma feuille de route pour 2019”

%d blogueurs aiment cette page :