Vidéoprogosphère: Hello Vinyl et Niamh the Prog Nerd

J’admets que j’ai écrit ce titre dans le seul but de mettre le zbeul dans mon SEO – qui n’a, de toute manière, pas vraiment besoin de ça. Qu’est-ce donc que la « vidéoprogosphère »? C’est l’ensemble des chaînes vidéo (sur YouTube, mais pas que) qui parlent de rock progressif (mais pas que non plus).

Soyons clairs, c’est un ensemble qui n’est pas très vaste. Pour le moment, j’en ai trouvé quatre – dont un n’est plus actif depuis quatre ans et l’autre l’est un peu trop à mon goût – éventuellement un cinquième, mais qui est plus metal que prog (mais un peu prog quand même).

Du coup, je vais vous parler de deux d’entre eux, une chaîne francophone Hello Vinyl, et une autre anglophone, Niamh the Prog Nerd. Ces deux chaînes ont la particularité d’être animées par des jeunes femmes.

Je me rends compte, en l’écrivant, que, décrit comme ça, ça a un côté « vieux pervers ». Le fait qu’objectivement, je sois relativement vieux – et relativement pervers, aussi – n’arrange rien. Mais, mine de rien, ce sont deux caractéristiques importantes, parce que jusqu’à récemment, le prog, le metal et ses divers affluents et confluents, a été une affaire de mecs. De mecs d’un certain âge, d’ailleurs.

(Des mecs blancs, aussi, mais c’est un autre sujet.)

J’ai pu constater, ces dernières années, que c’est un milieu qui commence gentiment à se féminiser et, suivant les endroit, à rajeunir. C’est une tendance qui reste assez timide et qui est peut-être aussi localisée, parce que je l’ai constatée surtout à Aarau.

Les faits, Bruno, les faits! Bon d’accord.

Comme son nom l’indique, Hello Vinyl, c’est une amatrice de vinyles. Elle chronique des albums en prog, metal, mais aussi dans d’autres genres. Dans son bilan 2020, il y avait certes Haken, Wobbler, The Ocean ou White Walls (que j’ai d’ailleurs découvert grâce à elle), mais aussi les Smashing Pumpkins et Nine Inch Nails.

Ses vidéos sont réalisées avec un soin tout professionnel; décor choisi, éclairage et son de haute qualité, charte graphique et tout. Elle est aussi chroniqueuse sur le site Soundbather et les podcasts L’Escale et Dark Side of the Prog.

Si j’en juge par son activité vidéo, elle semble surtout être active vers la fin de l’année, pour des bilans. Mais j’ai l’impression qu’une grande partie de son activité passe par Instagram, réseau sur lequel je suis peu présent.

Niamh The Prog Nerd, c’est une anglaise; vous allez rapidement le remarquer à l’accent. Elle aussi est une amatrice de vinyles et sa chaîne est, pour le moment surtout axée sur la « grande époque » du prog symphonique – les années septante, donc. Elle exhume assez régulièrement des groupes dont moi-même j’ignorais l’existence.

Elle publie des vidéos trois ou quatre fois par semaines, avec plusieurs rubriques distinctes. Notamment « Saturdays with Dad » où elle parle de musique avec son père, qui semble avoir une collection cyclopéenne – et très éclectique.

Niveau technique, c’est un peu plus yolo, filmé au téléphone sur un trépied avec un son parfois assez faiblard, mais c’est blindé de passion. Niamh, qui est également bassiste et qui fait de l’achat-vente de disques, est aussi active sur Instagram.

Comme mentionné, il y a en a d’autres, notamment Max Yme en français ou Sea of Tranquility (en anglais), mais je voulais mettre en avant ces deux-là, que j’ai découvert assez récemment et que je trouve très intéressantes, chacune dans un style différent. Si le rock progressif et tous ses nombreux dérivés vous intéressent, allez jeter un œil sur leurs chaînes respectives.

Et si vous en connaissez d’autres, ça m’intéresse.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Tipeee et sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

2 réflexions au sujet de “Vidéoprogosphère: Hello Vinyl et Niamh the Prog Nerd”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :