VOLA: Witness

Quelque part, on peut dire que le Danemark, c’est quelque part entre la Norvège et l’Australie, non? Du coup, il est logique de dire que Witness, le nouvel album de VOLA, est lui-même entre les écoles norvégiennes et australiennes de metal progressif. Non?

VOLA est donc une formation qui est active depuis une quinzaine d’année, mais qui n’a sorti que trois albums, y compris celui-ci. Leur metal progressif s’inspire en partie de celui de Leprous, avec des sonorités djent et électro, mais aussi des groupes australiens à la musique très accessible.

Comme ses prédécesseurs, Inmazes et Applause of a Distant Crowd, Witness affiche un format très classique: neuf pistes entre quatre et cinq minutes, trois quarts d’heure au total. Ça, c’est pour la forme; le fond est un peu différent.

Parce que, l’air de rien, VOLA n’hésite pas à se lancer dans des expérimentations plutôt bizarres. Ainsi, une composition comme « Head Mounted Sideways » n’hésite pas à incorporer du djent et des sonorités électroniques et « These Black Claws » va carrément chercher du côté du hip-hop.

Malgré tout, la musique de VOLA reste impressionnante d’accessibilité, survolée par la voix d’Asger Mygind. Même des morceaux plus classiques, comme « 24 Light-Years » ou « Napalm » ont une énergie impressionnante.

Witness est globalement impressionnant; pas forcément très avant-gardiste, mais ils réussit une alchimie entre le mélange de sonorités disparates et la mélodie. Il n’y a guère de « Freak » que je trouve convenu dans le lot.

Les puristes (barbus ou non) pourraient lui reprocher un côté un peu lisse, calibré pour la radio, Personnellement, c’est un des éléments que je trouve intéressant dans cette « école » récente: ça reste du rock progressif – ou, dans le cas présent, plutôt du metal progressif – mais sans être élitiste.

VOLA réussit donc avec Witness un album qui risque fort de se retrouver dans mon top de l’année. Il allie énergie, mélodie, complexité, expérimentation et accessibilité. Witness est disponible sur Bandcamp et je vous le recommande.

Bonus: la vidéo de « These Black Claws »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Tipeee et sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

1 réflexion au sujet de « VOLA: Witness »

  1. J’en parlerai dans quelque temps, mais Witness ne m’a pas autant emballé que Applause of a distant crowd. C’est un album très agréable mais je passe rapidement en conduite auto en l’écoutant sauf sur quelque titres comme l’excellent These Black Claws. Du coup j’ai été un peu déçu.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :