Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002
Alizarin: The Last Semblance

Alizarin: The Last Semblance

Il était temps qu’à son tour, Haken inspire des groupes de metal progressif. Le dernier en date est Alizarin, formation originaire de Californie, qui nous propose avec The Last Semblance un deuxième album très inspiré par les Anglais.

Quand je dis « très inspiré », c’est souvent un euphémisme pour dire que ça pompe un chouïa trop. Et je ne vous cacherai pas que la musique d’Alizarin ressemble beaucoup à celle de son modèle. On a donc un metal progressif qui flirte avec le rock progressif classique, avec des sonorités de claviers vintage et des riffs bien mordants.

The Last Semblance compte huit pistes et dure près d’une heure. Il compte donc pas mal de compositions longues: aucune ne fait moins de cinq minutes et l’une d’elles dépasse (de peu) les dix minutes.

À l’écoute, The Last Semblance est un album qui me cause des sentiments mitigés. D’une part, les musiciens d’Alizarin sont clairement plus que compétents, mais d’autre part, leur musique ressemble vraiment beaucoup à celle de Haken.

Je dirais cependant que le plus gros problème de cet album, c’est la voix de Josh Kay. C’est également le guitariste du quatuor et, si ce n’est pas un mauvais chanteur, la façon dont sa voix est posée sur les morceaux me paraît forcée. Ça me crispe.

C’est frustrant pour moi, parce que ça m’empêche de pleinement apprécier cet album. The Last Semblance ne manque en effet pas de qualités, à commencer par des compositions qui sont très adroitement construites et avec des passages vraiment remarquables. « Heirloom », notamment, ainsi que « Attenuation » et « Zero Sum ».

C’est donc une conclusion en demi-teinte que je vous propose: d’un côté, The Last Semblance manque d’originalité et mériterait un chanteur plus carré; de l’autre, c’est un album qui montre aussi l’impressionnant potentiel d’Alizarin, notamment dans les compositions et la maîtrise de l’instrumentation.

Je vous conseille cependant d’y jeter une oreille, notamment sur leur page Bandcamp.

Merci à Asher Media pour le service presse!

Bonus: la vidéo de « Velvet Margin »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :