Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002
DDENT: Couvre-Sang

DDENT: Couvre-Sang

Quand j’ai vu passer la chronique sur Angry Metal Guy, j’avoue que je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus brutal pour Couvre-Sang, nouvel album du groupe français de post-metal DDENT. Rien que le nom, déjà.

Quatuor parisien, DDENT propose une musique qui, en fait de post-metal, est souvent plus proche d’un post-rock teinté d’électro, voire – oui, encore – de synthwave. À dire vrai, Couvre-Sang est un album remarquablement éclectique et inventif.

Quelque part, je commence à me demander si l’apparition de groupes de post-rock innovants n’est pas un signe plus marquant d’une apocalypse imminente que toutes les pandémies et autres veaux à deux têtes.

Avec onze pistes et cinquante-trois minutes, Couvre-Sang semble être un album qui format classique. Apparence trompeuse: on compte trois compositions de moins de deux minutes, un qui approche les dix minutes et les autres qui s’échelonnent entre cinq et sept minutes. Sans parler des titres, comme « YYYYYYYYY » ou « OOOOOOOOOOOOO ».

Je ne sais pas si c’est l’effet de surprise de ce post-rock innovant, combiné à mes attentes (ou, plutôt, mes craintes par rapport à la brutalité de Couvre-Sang), mais je suis bluffé par cet album. Déjà, je ne pensais pas utiliser les termes « post-rock innovant » plus d’une fois par an et c’est déjà le deuxième album cette année.

Certes, il y a des titres qui sont du pur post-rock ou post-metal (« PUISSANCEREVEE » et l’aérien « SOUVENIRDEMATIERES », « VIDESDECHOS » ou « LIEDEVIN »), mais même dans ce cas, DDENT fait montre d’une inventivité impressionnante.

Et puis il y a les compositions qui allient post-rock, électro et synthwave. Je citerais notamment « SONGE » (qui a même un côté prog psychédélique), « VOLEMIE » ou la courte virgule sonore « YYYYYYYYY ».

Le point fort du groupe, c’est d’une part de monter des ambiances planantes et vaguement inquiétantes avec une force évocatrice impressionnante, et d’autre part de le faire en n’hésitant pas à sortir des sentiers battus (et re-battus, et re-re-battus) du post-rock.

Deux albums post-rock en bonne position pour être albums de l’année en autant de mois, je ne dirais pas que c’est du jamais vu, mais si on me l’avais prédit au début de l’année, je ne l’aurais pas cru. DDENT signe, avec Couvre-Sang, un album à la créativité et à l’originalité remarquable. À découvrir d’urgence sur Bandcamp!

Bonus: la vidéo de « VOLEMIE »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :